Procès Damilot :«Giovanni et son frère portaient les casiers de bières du papa», explique un témoin

Une nouvelle fois Giovanni Damilot a pleuré lorsqu’on a évoqué son père décédé en 2018.
Une nouvelle fois Giovanni Damilot a pleuré lorsqu’on a évoqué son père décédé en 2018. - Belga

Rien ne peut excuser ce qu’a fait Giovanni Damilot la nuit du 24 février à les Hayons. La pauvre victime, Jean-Sébastien Spoiden, présenté encore une nouvelle fois ce mercredi comme « un brave gars », a été tué de plusieurs coups de hache et son corps a été laissé près du poêle où il a carbonisé. Si on ne peut excuser le comportement du jeune accusé, on peut comprendre ce qui l’a mené vers cette vie d’oisiveté, entre alcool et drogue : sa jeunesse.

► Damilot est antisocial et présente un risque de récidive selon le psychiatre

► La présidente rappelle à l’ordre la maman de l’accusé

► Le portrait peu reluisant du père décrit par l’entourage de Giovanni Damilot

Notre sélection vidéo