Léo, un labrador de 15 ans, vivait dans des conditions d’extrême précarité, sans voir la lumière du jour: «Il vivait dans ses propres excréments»

Léo, un labrador de 15 ans, vivait dans des conditions d’extrême précarité, sans voir la lumière du jour: «Il vivait dans ses propres excréments»
30 Millions d’amis

Un homme de 62 ans, atteint de problèmes de santé, vivait reclus chez lui dans une grande précarité, à Woincourt, dans le nord de la France. Il était accompagné d’un labrador de 15 ans, Léo, qui était dans un état déplorable au moment où la Fondation 30 Millions d’amis est intervenue au domicile du sexagénaire.

« Léo vivait dans une chambre pleine d’excréments, sans voir la lumière du jour », racontent des membres de l’association qui ont participé au sauvetage du chien. Celui-ci était déshydraté et ne pesait plus que 19kg. Il a été emmené chez un vétérinaire où il a été perfusé.

30 Millions d’amis

Un maître attaché à son animal

La maltraitance n’était, selon la Fondation, en aucun cas intentionnelle mais plutôt de la détresse sociale. Le propriétaire aurait été dépassé et n’encourt donc pas de plainte. Il a accepté de confier le chien à un refuge pour le bien-être de ce dernier. Une membre de l’association affirme qu’il l’a « embrassé au moment du départ et lui a fait signe depuis sa fenêtre jusqu’au moment où il ne pouvait plus le voir ».

Le chien n’avait plus de contact avec le monde extérieur depuis belle lurette, comme l’explique France Bleu. Il cherche désormais un nouveau foyer pour terminer sa vie dignement. Léo est décrit comme « un nounours », un chien « très câlin », qui « ne mérite pas d’aller en box après sa sortie de la clinique vétérinaire ».

Notre sélection vidéo