Abonnez-vous pour 1€

Attention au «pingcall», la dernière arnaque téléphonique en vogue!

Ne rappelez pas un numéro commençant par 090.
Ne rappelez pas un numéro commençant par 090. - Belga

Le « pingcall » vous connaissez ? Il ne s’agit pas d’un nouveau sport à la mode venu d’on ne sait où dans le monde, mais bien d’une pratique frauduleuse pour extorquer les deniers des gens les plus crédules.

Concrètement, une personne reçoit un coup de téléphone et l’interlocuteur à l’autre bout du fil lui demande si elle a un rendez-vous médical de prévu (il peut s’agir d’un généraliste ou d’un spécialiste). Si la future victime a malheur de répondre oui, l’arnaqueur (n’ayons pas peur des mots) lui demande de rappeler un certain numéro de toute urgence puis raccroche.

Interloquée voire inquiète dans la plupart des cas, la personne appelle le fameux numéro.

Ce qu’elle ignore c’est qu’il s’agit d’un numéro surtaxé et que le surcoût sera débité directement sur la facture. Ce dont elle se rend généralement compte quelques jours plus tard, voire même au moment de la réception de cette facture.

Si l’arnaque ne coûte pas très cher aux victimes (en général à peine quelques euros), l’accumulation de tous les appels peut rapidement amener à une somme très rondelette en faveur des escrocs.

Les arnaques téléphoniques ne sont pas nouvelles et la zone de police Nivelles-Genappe veut tuer celle-ci dans l’œuf avant qu’elle ne se répande : « nous voulons mettre en garde les gens car ça peut arriver à n’importe qui, même si généralement les personnes visées sont des personnes âgées ou qui souffrent d’isolement. Nous voulons vraiment faire de la prévention en priorité pour notre territoire, mais grâce à notre page Facebook, nous espérons aller au-delà », nous confie Vanessa Bayon, responsable de la communication de la zone.

Rester vigilant

Dans ce souci de prévention, elle n’a d’ailleurs pas hésité à nous donner quelques conseils si jamais vous étiez confronté à pareille situation : « il s’agit d’un numéro commençant par 090, il ne faut surtout pas rappeler car ce sont des numéros surtaxés et ce, quel que soit le prétexte. Par ailleurs, si vous avez des doutes, vous pouvez toujours encoder le numéro de téléphone sur internet et vous saurez rapidement s’il s’agit d’une escroquerie. »

Nous avons contacté une autre zone de police où se trouve un hôpital bien connu pour savoir si les forces de l’ordre avaient déjà eu vent de ce phénomène : « ce modus operandi n’est pas inconnu de nos services, mais pour l’instant, nous n’avons reçu aucune plainte à ce sujet-là, même si l’année dernière le nombre de plaintes pour des arnaques téléphoniques était en augmentation », s’exprime Maurice Levêque, chef de la zone de police Ottignies-Louvain-la-Neuve.

Si ce nouveau phénomène n’est pas encore très répandu chez nous et qu’il ponctionne moins d’argent que des arnaques au digipass, par exemple, la prudence reste malgré tout de mise. N’hésitez d’ailleurs pas à prévenir les personnes plus âgées de votre entourage car il est généralement plus compliqué pour elles de se prémunir conte ce genre de choses car beaucoup n’ont pas accès à internet et aux différentes mises en garde.

Sébastien Baillet

Notre sélection vidéo