Un père trafiquant d’héroïne tue son fils de 5 ans, atteint de trisomie 21: «Il était une lumière pour tout le monde»

Un père trafiquant d’héroïne tue son fils de 5 ans, atteint de trisomie 21: «Il était une lumière pour tout le monde»
DR

Le 8 février dernier, Jamal Jr Anderson a été tué par une balle dans l’estomac à son domicile de Milwaukee, dans le Wisconsin. Le suspect numéro un n’est autre que son père, un trafiquant d’héroïne qui a livré plusieurs versions contradictoires des événements. Il a commencé par dire que deux suspects avaient forcé le père à ouvrir la porte de son domicile, avant d’entrer dans l’appartement et de tirer sur l’enfant, pour ensuite fuir.

Toutefois, les soupçons des enquêteurs ont commencé à naître lorsqu’un sac à dos contenant un Glock 40 a été retrouvé à l’extérieur de l’immeuble. L’arme correspondait à la douille retrouvée dans la chambre du petit garçon. Le père aurait fini par admettre que l’arme lui appartenait. Le motif du meurtre n’a pas encore été révélé.

Un appel suspect

Les autorités ont reçu un appel d’urgence d’Anderson après la fusillade, qui est survenu plus de 2min30 après que Jamal Jr a été abattu. Sur l’enregistrement, le père affirme : « Quelqu’un a essayé de me voler… Ils m’ont poussé à l’intérieur de ma maison et ils ont tiré sur moi et sur mon fils. »

Une page GoFundMe créée pour collecter des fonds pour les funérailles de Jamal a vu sa mère JaQuita Harbour le décrire comme « un enfant aimant, drôle, plein de vie, atteint de trisomie mais capable de faire tout ce qu’il avait envie de faire avec le cœur ». Elle conclut : « Il était une lumière pour tous. »

Notre sélection vidéo