Une jeune femme vit l’horreur mais son ex n’ira pas en prison: il avait publié des photos d’elle nue et l’avait menacée de mort avec un couteau

Une jeune femme vit l’horreur mais son ex n’ira pas en prison: il avait publié des photos d’elle nue et l’avait menacée de mort avec un couteau
Capture d’écran large du Daily Star

Rien ne se passait plus correctement entre Burton Assel, 26 ans et Dion House, 23 ans, tous deux parents d’une petite fille. Face à cette situation chaotique, la jeune femme avait fini par fuir le domicile pour se réfugier dans un appartement en dehors de Londres, se sentant menacée par Burton. Elle avait commencé une nouvelle vie, avec un nouvel emploi et un nouvel appartement.

Toutefois, son ex, qui souffre d’une maladie mentale, n’a jamais accepté que cette relation soit terminée et avait exigé son retour à la maison, pour qu’elle s’occupe de lui. Lorsqu’elle était venue chez lui, il avait crié et brandi un couteau, avant de la traîner dans sa chambre, la larme sous la gorge. « Il disait que l’un d’entre nous mourrait aujourd’hui et il semblait sincère. Il était beaucoup plus fort que moi et j’avais peur pour ma fille s’il parvenait à me tuer ; Il a fini par me taper la tête contre le mur et m’a traîné à travers la maison », explique la jeune femme.

Du « porn-revenge »

Malgré un appel émis pour prévenir les autorités, Dion ne dira rien de ce qui s’est passé ce jour-là car elle savait son ex en dépression nerveuse. elle décide tout de même de ne plus retourner ses appels et sms, mais Assel finit par aller au domicile de la maman le soir de la Saint-Valentin. Devant son refus d’ouvrir, le jeune homme publie des photos d’elle nue et une vidéo d’eux en train de faire l’amour, vidéo dont Dion ne connaissait même pas l’existence.

Dion ne découvre cela que lorsque des pervers commencent à lui envoyer des messages, ce qui décide cette maman à aller voir la police pour tout raconter. Les autorités ont procédé à l’arrestation d’Assel et celui-ci a été reconnu coupable de menaces de mort et de divulgations de photos privées. La justice a condamné le jeune homme à deux peines de prison de 12 moi, avec un an de sursis, assortis de quatre mois de prison supplémentaires pour harcèlement.

Un jugement étonnant

Le juge Robert a déclaré qu’il était inhabituel de prononcer un sursis dans ce genre d’affaires, mais que la détérioration de l’état de santé ainsi que le bon comportement d’Assel lui avait permis de faire une exception. La jeune femme ne comprend pas cette décision : « C’est une blague. Il a fait retarder le jugement longuement grâce à sa maladie et maintenant qu’elle a été vue par le tribunal, il n’a reçu qu’une peine avec sursis. Il va donc complètement éviter la prison malgré ce qu’il m’a fait. »

Heureusement, Dion s’est remise de ces pénibles mésaventures : « Ma fille et moi vivons désormais près de la mer. J’ai un bon emploi, de bons amis et nous commençons à nous épanouir. S’il ne m’avait pas donné ma fille, je souhaiterais ne jamais l’avoir rencontré, mais c’est le point positif dans toute cette histoire. »

Notre sélection vidéo