Abonnez-vous pour 1€

Catastrophe ferroviaire de Buizingen: le dossier sera introduit en appel le 24 février prochain

Catastrophe ferroviaire de Buizingen: le dossier sera introduit en appel le 24 février prochain
Belga

« Cette audience sera consacrée à la fixation d’un calendrier pour la suite des débats, à savoir l’instruction d’audience, les plaidoiries des parties civiles, le réquisitoire du ministère public, les plaidoiries de la défense et les répliques », a précisé le parquet.

Le tribunal de police de Bruxelles avait condamné, le 3 décembre dernier, Infrabel et la SNCB à des amendes pénales de 550.000 euros chacune pour avoir commis des fautes ayant conduit au grave accident de train survenu le 15 février 2010 à Buizingen.

Le conducteur du train qui n’avait pas respecté sa trajectoire a quant à lui également été reconnu responsable pour son manque d’attention. Mais sa part de responsabilité a été jugée moins importante. Après avoir appliqué le principe de décumul des responsabilités – le conducteur étant employé de la SNCB, personne morale qui a commis une faute plus grave – le tribunal n’a pas prononcé de peine à l’égard de celui-ci.

Une quinzaine de jours plus tard, Infrabel, gestionnaire du réseau ferroviaire belge, avait annoncé avoir interjeté appel de cette décision. Peu après, le parquet de Bruxelles avait également décidé de faire appel pour requérir une peine plus lourde à l’encontre d’Infrabel.

Le 15 février 2010 à 8h30, deux trains de voyageurs, l’un venant de Quiévrain, l’autre de Louvain, étaient entrés en collision à Buizingen en pleine heure de pointe. Ce terrible accident avait causé la mort de 19 personnes et fait plus d’une centaine de blessés.

Notre sélection vidéo