Les 181 premiers rapatriés français de Wuhan ont quitté le centre où ils étaient en quarantaine depuis leur retour de Chine

Les premiers rapatriés de Chine sont sortis de quarantaine ce matin. (Twitter @24sante_fr).
Les premiers rapatriés de Chine sont sortis de quarantaine ce matin. (Twitter @24sante_fr).

Au total, 181 personnes qui étaient confinées à Carry-le-Rouet, une station balnéaire près de Marseille depuis le 31 janvier et leur retour de Wuhan, épicentre de l’épidémie de nouveau coronavirus, sortent ce vendredi.

Avant de monter à bord de navettes qui les conduisent à la gare ou l’aéroport, ou de rejoindre des proches venus les chercher, les rapatriés sont passés à travers un sas de sortie, une grande tente blanche où ils ont enlevé leur masque et se sont lavé les mains au gel hydroalcoolique.

Certificat de « non-contagiosité »

Une certaine émotion pointait à l’heure de quitter le centre et de tenter de reprendre le cours d’une vie normale, pour la première fois depuis qu’ils ont quitté Wuhan. Certains échangeaient des bises en se disant adieu.

Les rapatriés se sont vu délivrer un «certificat de non-contagiosité», a précisé à l’AFP le responsable de la Croix-Rouge sur le site, Marc Zyltman. «Ce sont des personnes comme vous et moi», a-t-il ajouté. Les autorités n’ont fait état d’aucune contamination au virus à l’origine de la maladie Covid-19 parmi les 181 personnes arrivées le 31 janvier. La ministre de la Santé Agnès Buzyn est attendue en milieu de journée à Carry-le-Rouet.

La veille, les rapatriés ont organisé une petite cérémonie pour remercier les équipes médicales et de la Sécurité civile ainsi que les membres du personnel du centre qui les ont accompagnés.

Notre sélection vidéo