Abonnez-vous pour 1€

«Une vie sans humour, je meurs!»: Rencontre avec Florence Foresti, présentatrice de la cérémonie des Césars

«Une vie sans humour, je meurs!»: Rencontre avec Florence Foresti, présentatrice de la cérémonie des Césars

Vous n’aviez jamais joué avec Michael Youn et Alban Ivanov. Qui était le plus indiscipliné ?

Alban (rires). Il nous faisait hurler de rire entre les prises, Michael et moi, qui sommes de grands stressés ! C’est quelqu’un de généreux, brut de décoffrage. Tout le contraire de moi : quand ça ne va pas, que je suis fatiguée, je fais la gueule, je n’ai pas la politesse d’amuser mes camarades. Lui, si ! Quant à Michael, il est mû par le souci de bien faire, il est hyper studieux.

Dans ce film, vous campez une policière ripou. Dans la vie, quelle est la pire bêtise que vous ayez commise ?

Je suis très bonne élève, je suis les règles, je suis sage… (Elle marque une pause). Je dirais que quand j’étais jeune, il m’arrivait de prendre le volant en ayant trop bu. Mais bon, il n’y avait pas de flics en province et tout le monde roulait bourré ! (...)

► L’humour, c’est une arme de séduction  ? «Si j’ai affaire à quelqu’un de pas drôle, la vie ne m’intéresse plus!»

Découvrez ICI l’interview complète

Notre sélection vidéo