Abonnez-vous pour 1€

Indignation suite aux propos d’un pédophile lors d’un reportage: «Si un enfant de 2-3 ans est assez mature pour savoir s’il a envie d’une glace...»

Les propos de Nelson ont provoqué de nombreuses réactions.
Les propos de Nelson ont provoqué de nombreuses réactions. - DR

Ce jeudi soir, la chaîne néerlandaise NPO2 a diffusé un reportage concernant la pédophilie. Durant celui-ci, le journaliste Danny Ghosen a pu s’entretenir avec Nelson Maatman, un pédophile qui a lancé son propre parti politique il y a peu. Lui ne voit pas ce qu’il y a de mal à avoir de l’attirance pour des enfants et plaide pour plus de liberté pour les pédophiles… et les enfants : « Je veux sécuriser la société, la rendre meilleure. Je me fais surtout du souci pour les parents, qui réagissent de plus en plus souvent de manière agressive », affirme-t-il.

Et lorsque le journaliste lui rappelle qu’il est quelqu’un qui aime avoir des relations sexuelles avec des enfants et que beaucoup de parents trouvent donc qu’il est une personne dangereuse, celui qui se considère comme un pedo-activiste a une réponse totalement hallucinante : « Je me demande pourquoi ils considèrent que je suis une personne dangereuse. Les enfants ont des traumatismes s’ils sont violés, mais je n’ai rien à voir avec ça ». Lui prétend donc qu’il arrive que les enfants acceptent d’avoir des relations sexuelles.

Un autre extrait de cette interview montre un échange totalement hallucinant :

– Journaliste : « Un enfant qui est si jeune ne peut pas déterminer s’il veut faire l’amour, et encore moins avec un adulte… »

– Nelson : « Il faut comprendre que le sexe n’est pas quelque chose de particulier »

- Journaliste : « Aussi avec des enfants ? »

– Nelson : « Oui »

– Journaliste : « Vous voulez demander à des enfants s’ils veulent faire l’amour ? Un enfant de 2-3 ans ne peut quand même déterminer ça. Il n’est pas assez développé. Comment vous réagissez à ça, expliquez-moi… »

– Nelson : « Si un enfant de 2-3 ans est assez mature pour savoir s’il a envie d’une glace, ou d’aller à la pleine de jeux. »

– Journaliste : « Vous ne pouvez quand même pas comparer ces choses-là »

– Nelson : « Je pense que si. Je pense qu’on peut comparer ça ».

Les différentes déclarations du jeune homme ont provoqué, sur les réseaux sociaux, une vague d’indignation. Ce vendredi matin, les médias néerlandais annoncent même que plusieurs personnes se sont mobilisées au domicile du jeune homme afin de s’en prendre à lui. La police a dû intervenir !