Drôles, souriantes et sexy, ces jeunes Liégeoises écoulaient les drogues dans les discothèques de la région: le gang des nanas demande sa libération

Alice demandera sa libération devant la chambre du conseil.
Alice demandera sa libération devant la chambre du conseil. - D.R.

Le trafic avait été démantelé, en décembre 2019, par la brigade locale de recherches de la zone de police Fléron, Soumagne et Beyne-Heusay. Ces jeunes Liégeoises (photos) avaient été placées sous mandat d’arrêt dans le cadre d’un trafic de produits stupéfiants, essentiellement constitués de drogues de synthèse comme l’ecstasy ou le speed, dans les soirées techno mais également dans les boîtes de nuit comme le « Real Club » à Tongres.

►► Voici comment ces Liégeoises procédaient

Parmi les quatre filles interpellées, deux, Alice et Johanna (photos), avaient été placées sous mandat d’arrêt. Geoffrey (photo), un garçon proche des filles, avait également été placé sous mandat d’arrêt par la juge d’instruction liégeoise Viviane Joliet.

Après avoir passé deux mois et les fêtes de fin d’année derrière les barreaux, les trois détenus espèrent rapidement quitter la prison. Si d’aventure, les mandats d’arrêt étaient confirmés, Alice, Johanna et Geoffrey resteraient en prison pour deux mois supplémentaires. La chambre du conseil tranchera.

Notre sélection vidéo