Abonnez-vous pour 1€

Michel Louwagie, manager de Gand, sur les scandales dans le football belge: «J’ai souvent reproché à Mogi Bayat d’être trop bling bling»

Michel Louwagie a une réputation d’homme d’argent parce qu’il n’est pas un dépensier. Mais, s’il avoue être un radin de nature, il n’est pas une personne malhonnête.
Michel Louwagie a une réputation d’homme d’argent parce qu’il n’est pas un dépensier. Mais, s’il avoue être un radin de nature, il n’est pas une personne malhonnête. - Joel Hoylaerts/Photo news.

Votre gestion ne vous vaut pas que des compliments. Au point d’avoir été entendu par les enquêteurs dans le cadre du Footbelgate. À l’heure où plusieurs anciens hauts dirigeants, comme au Standard cette semaine encore, sont publiquement accusés d’avoir trempé dans un système de rétro-commissions, pour quelle raison Michel Louwagie échapperait-il à la suspicion ? Notamment en raison de vos liens avec Mogi Bayat…

Le PV de mon audition à Hasselt est on ne peut plus clair sur ce point : il n’y a pas eu la moindre question concernant Mogi. Tout l’interrogatoire a porté sur ma relation de travail avec Dejan Veljkovic. Et sur ce point, je suis très à l’aise. Je n’appréciais pas trop le personnage et à ce titre, j’ai tout fait pour ne pas traiter avec lui. Et si j’y ai été contraint par les circonstances, c’est a minima.

Et Mogi Bayat, là-dedans, alors que l’on connaît le nombre important des transactions opérées au profit de La Gantoise ?

Il a été soumis – et est toujours soumis d’ailleurs – aux mêmes règles que tout le monde. À Gand, c’est 7 % de commission pas une virgule de plus. Sauf exception. Et si exception il y a, c’est le président qui la décide. Et personne d’autre.

Au risque de laisser courir les rumeurs…

Ah, la rumeur ! La rumeur ! (Songeur) L’époque est aux réseaux sociaux et donc au parasitage en règle, aux approximations, aux mensonges, aux contre-vérités, aux règlements de comptes. J’ai souvent reproché à Mogi de s’étaler partout sur le Net, de ne pas se montrer suffisamment discret, d’être trop bling bling. Depuis sa sortie de prison, il a certes repris ses activités mais il vit loin de toute cette autopromotion permanente, de ce besoin de reconnaissance. Je crois qu’il a compris…

►►► Retrouvez ici l’interview de Michel Louwagie.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo