Denis Ducarme (MR) réagit à la sortie de Paul Magnette: «Le PS met en péril l’unité et la stabilité du pays!»

Denis Ducarme (MR) réagit à la sortie de Paul Magnette: «Le PS met en péril l’unité et la stabilité du pays!»

L’interview que le président du PS nous a accordée, ainsi qu’à quelques autres journaux, a évidemment été l’info politique de ce vendredi et elle a fait l’effet d’une bombe. Paul Magnette n’a en effet pas hésité à pousser un coup de gueule, lançant notamment que « négocier avec la N-VA est devenu pour moi un vrai supplice » et en laissant entendre qu’il ne serait pas opposé à un retour aux urnes.

La N-VA a, bien sûr réagi : « Nous prenons acte du diktat du PS », a rétorqué son président, Bart De Wever. « Le 3e parti du pays pense pouvoir dicter sa loi à tout le monde et mener des négociations dans les médias. Contrairement à ce que souhaite l’électeur flamand, il veut un gouvernement le plus à gauche possible, sans majorité en Flandre. Le PS veut même provoquer des élections, dans l’unique espoir d’affaiblir la N-VA et de se renforcer ».

►► Voici ce qu’il va arriver si le PS agit de la sorte selon Denis Ducarme

Mais c’est du côté du MR qu’est venue la critique la plus acerbe : « Près de 9 mois après les élections, alors que notre déficit se creuse, que l’ardoise des Belges et de nos entreprises augmente, le PS, qui, à l’instar du CD&V, bloquait le pays, pousse aujourd’hui la Belgique vers une nouvelle période d’instabilité plus profonde encore en plaidant ouvertement pour la tenue de nouvelles élections. Le PS met en péril l’unité et la stabilité du pays ! »

►► Koen Geens, le Roi : les projections

Notre sélection vidéo