Delphine (47), une institutrice à l’école primaire Saint-Benoît, met fin à ses jours: harcelée, elle avait signalé son mal-être à sa hiérarchie

Delphine enseignait dans cette école réputée de Liège.
Delphine enseignait dans cette école réputée de Liège. - Thomas Van Ass/D.R.

Delphine (photo) était enseignante à l’école primaire Saint-Benoît/Saint-Servais, à Liège. Elle y travaillait depuis de nombreuses années.

Dans un courrier, envoyé le 21 avril 2018 à son pouvoir organisateur, elle fait état de son mal-être. Depuis un certain temps, la quadragénaire était en désaccord avec plusieurs enseignantes qui, selon elles, lui menaient la vie dure.

Voici certains passages de ce courrier

Trois jours après ce courrier, le corps sans vie de Delphine était retrouvé. Elle avait pris la décision de mettre fin à ses jours. Son corps a été retrouvé chez elle, à Embourg. La famille a déposé plainte.

Ce drame a eu de lourdes conséquences dans l’école

Notre sélection vidéo