«Vomi, larmes, cris… J’ai ouvert mon GSM pour dire au revoir à mes enfants»: l’atterrissage à Zaventem a tourné mal à cause de la tempête Dennis

Illustration
Illustration - Isopix

Ce dimanche, la tempête Dennis a frappé la Belgique. Une situation météorologique qui a provoqué des perturbations notamment sur le trafic aérien. Sonia en a d’ailleurs fait les frais à Zaventem. Elle a eu la peur de sa vie en revenant d’un voyage à Malaga. Comme elle l’explique à RTL-INFO, son avion n’a jamais réussi à atterrir, ce dimanche après midi, à l’aéroport de Bruxelles.

Le pilote a pourtant essayé à deux reprises de se poser… en vain. « Il n’a pas pu toucher le sol, donc l’avion a redécollé. On a dû refaire un tour. On a alors fait une deuxième tentative d’atterrissage. Il y avait à nouveau des trous d’airs, des turbulences. Quand on a atterri, on a apparemment touché le sol qu’avec une seule roue », relate-t-elle auprès nos confrères.

« Même si on ne pouvait pas écrire, j’ai ouvert mon GSM pour dire au revoir à mes enfants, je pensais qu’on n’en sortirait pas vivant. Des personnes ont vomi, d’autres ne se sentaient pas bien. On a entendu des larmes et des cris », déplore Sonia.

Finalement, l’avion a été dévié en Allemagne à Baden-Baden, où des navettes ont été mises à disposition des passagers belges.

Notre sélection vidéo