La fougue, l’inexpérience et le manque de physique: Anderlecht est freiné par ses erreurs de jeunesse dans la lutte pour les Playoffs 1

Vidéo
@JASPER JACOBS/Belga.
@JASPER JACOBS/Belga.

Anderlecht est passé au travers à Malines, au terme d’un match où l’exclusion aussi stupide qu’inutile de Jérémy Doku a fortement pesé dans la balance. Désormais, et malgré la défaite de Genk, il faut davantage qu’un alignement des planètes pour que le Sporting intègre le top 6. Et si les joueurs maintiennent l’habituel discours du « tant que mathématiquement, c’est possible », Franky Vercauteren avait, lui, la lucidité et la décence de ne plus parler des Playoffs 1 après la huitième défaite de la saison en championnat du RSCA. « On ne doit pas regarder les Playoffs 1 alors qu’on n’a pas été capable de gagner ce match », a lâché un T1 anderlechtois autant touché par les événements que fataliste dans ses commentaires.

Franky Vercauteren ne veut plus se voiler la face, tant cette rencontre en terres malinoises a illustré toute la difficulté pour un club du standing du RSCA d’atteindre ses objectifs en rapport avec son statut en évoluant avec autant de jeunes. A Malines, six joueurs avaient 22 ans ou moins au coup d’envoi. Loin d’être une exception puisqu’en championnat, ils sont également six de 22 ans ou moins parmi les dix joueurs les plus utilisés. Cela a logiquement eu des conséquences sur les résultats bruxellois.

►► La jeunesse d'Anderlecht a envie de bien faire les choses et de rendre la confiance placée en elle.

►► Il faut aussi être capable de digérer l’arrivée dans le monde professionnel, ce qui est loin d’être évident.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo