Abonnez-vous pour 1€

Euro 2020: les licences pour diffuser les matches sur grand écran délivrées jusqu’au 8 mai

@News
@News

Les organisateurs d’événements qui souhaitent diffuser sur grand écran les rencontres de l’Euro de football (12 juin – 12 juillet) cet été ont jusqu’au 8 mai afin de demander une licence à la Fédération européenne de football (UEFA).

Aucune licence n’est nécessaire pour les supporters qui souhaitent regarder les rencontres des Diables rouges à domicile entre amis. Ce constat vaut également pour les événements de moindre envergure (jusqu’à 300 participants), sauf si un prix d’entrée est demandé ou qu’un sponsor intervient. Pour toutes les autres « projections publiques », l’organisateur, autrement dit l’UEFA, doit fournir une autorisation. Une licence est, en outre, requise pour chaque lieu. Celle-ci doit être demandée via le site web officiel avant le 8 mai.

L’UEFA divise les « projections publiques » en deux catégories : les diffusions commerciales (avec vente de nourriture et de boissons, sponsoring et billets d’entrée) et les diffusions non commerciales. Seuls les événements ayant une approche commerciale sont soumis à une redevance. Le montant dépend du nombre de visiteurs et varie de 500 euros (pour une capacité comprise entre 301 et 1000 personnes) à 10.000 euros (pour une capacité de plus de 10.000 personnes).

L’autorisation d’organiser une diffusion ne signifie pas l’autorisation d’organiser des événements sous cette forme. Une demande doit également être faite auprès de la ville ou de la commune, pour des raisons de sécurité. Les licences, qui sont accordées pour toute la durée du tournoi, sont également soumises à certaines conditions. Par exemple, il est interdit d’associer le nom et les logos de l’UEFA à un événement. Il en va de même pour les logos de la RBFA et des Diables rouges.

En outre, dans la recherche de sponsors, il est obligatoire de donner la priorité aux partenaires officiels de l’UEFA. La coopération avec des concurrents directs de ces partenaires est également interdite. Les panneaux publicitaires de Jupiler ou de Pepsi sont, par exemple, interdits. Ces conditions s’appliquent pendant la diffusion, mais aussi sur le lieu où l’événement a lieu. Enfin, les canaux de la VRT et de la RTBF ne peuvent pas être modifiés par les organisateurs.

Il existe encore un certain nombre de cas spécifiques. Les établissements de l’horeca ne sont pas tenus de demander une licence de l’UEFA s’ils disposent déjà d’écrans dans leur établissement tout en ayant déjà souscrit un abonnement de télévision commercial et qu’ils possèdent une licence de diffusion. Ces événements ne peuvent pas être sponsorisés et aucun droit d’entrée (supplémentaire) ne peut être demandé. L’UEFA n’accorde pas de licences pour les événements organisés dans des cinémas et/ou des théâtres.

En raison de la débâcle autour de l’Eurostadium de Bruxelles, la Belgique échappe à des conditions spécifiques imposées aux villes hôtes, qui ne peuvent être autorisées qu’exceptionnellement à installer un grand écran. Cela s’explique par les zones de supporters que l’UEFA met en place dans les villes hôtes. Il y sera également possible de suivre le match en direct. Tout organisateur qui souhaite diffuser des matches dans un rayon de deux kilomètres autour d’un stade verra sa demande être irrémédiablement refusée.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo