Abonnez-vous pour 1€

Les déclarations polémiques d’un ministre flamand N-VA: «J’ai besoin d’une voiture avec un certain standing»

Ben Weyts, le ministre qui ne voulait pas rouler en Toyota.
Ben Weyts, le ministre qui ne voulait pas rouler en Toyota. - Photo News

Il y a peu, le PVDA-PTB s’interrogeait à juste titre sur la nécessité pour les élus de disposer de véhicules « de luxe ». Le sujet lancé, il était difficile de ne pas revenir dessus au détour d’une séance plénière du parlement flamand. « Vous rendez-vous compte que la majorité des Flamands ne gagne même pas cela en un mois ? », commentait le chef de groupe Jos D’Haese à propos du coût de location par véhicule de fonction (2.500 par mois).

Du côté de la N-VA, on a bien tenté de modérer les propos de la gauche en soutenant, notamment, que le nombre de voiture était en baisse : « Vous donnez l’impression que nous avons tous plus d’une voiture », explique alors le nationaliste flamand Ben Weyts. « Or, il s’agit des voitures du cabinet. Arrêtez de déformer la vérité (…) On peut dire que ce sont des voitures de luxe, je suis tout à fait d’accord. Mais je pense qu’en tant que ministre en contact avec des chefs de gouvernement, des chefs d’État et des PDG de haut niveau, vous devez avoir un certain standing ».

Notre sélection vidéo