Abonnez-vous pour 1€

L’étrange explication de Xavier B., qui assure qu’il n’a pas poignardé Fanny Appes: «L’hypothèse d’un règlement de comptes ne doit pas être écartée»

L’étrange explication de Xavier B., qui assure qu’il n’a pas poignardé Fanny Appes: «L’hypothèse d’un règlement de comptes ne doit pas être écartée»

La cavale de Xavier B. avait pris fin ce mercredi 19 février. Activement recherché par les forces de l’ordre, le jeune homme avait réussi à narguer à plusieurs reprises les autorités via ses publications sur les réseaux sociaux en affirmant avoir pris la destination du sud de la France puis de la Côte d’Ivoire. Finalement, c’est près de Lille que l’homme de 41 ans a été interpellé

Quelques jours après son interpellation, Xavier B. continue de clamer son innocence. Par la voix de son avocat, il assure que ce n’est pas lui qui a poignardé Fanny Appes dans un train à hauteur de Linkebeek il y a 10 jours.

Me Arnaud Soors, l’avocat du suspect, s’est exprimé dans les colonnes de nos confrères de la DH. Selon lui, son client maintient qu’il était dans la région de Charleroi au moment des faits. Il a par contre une idée de qui aurait ou en vouloir à son ex-compagne : «  Avant, pendant et après leur relation, Madame Appes s’adonnait à la prostitution via des sites internet. Il m’a envoyé des captures d’écran pour l’attester », assure l’avocat. « C’est un milieu plutôt gore, quand on lit les messages de certains clients. Pour lui, l’hypothèse d’un règlement de comptes, orchestré par un client mécontent ou un proxénète par exemple, ne doit pas être écartée ».

De nombreux éléments semblent toutefois pointer du doigt l’homme originaire de Frameries, mais le juge d’instruction ne s’est toujours pas exprimé à ce sujet.

Notre sélection vidéo