Abonnez-vous pour 1€

Le CD&V s’oppose au remboursement de la circoncision sans motif médical

Le CD&V s’oppose au remboursement de la circoncision sans motif médical
Photonews

En 2018, 25.946 circoncisions ont été remboursées par l’INAMI, selon les chiffres qu’a fournis la ministre de la Santé à Mme Van Hoof. La plupart de ces interventions ont été pratiquées sur des garçons de moins de 5 ans (58 % des cas) et les circoncisions des garçons de moins de 15 ans représentent quelque 20.000 cas. Au total, le coût pour les soins de santé s’élève à 2,7 millions d’euros.

« S’il y a une nécessité médicale, l’INAMI doit certainement rembourser car il s’agit d’un acte médical. Mais, selon les experts, il s’agit d’une petite minorité des cas. La plupart des parents font circoncire leur enfant pour des raisons religieuses et culturelles, ou bien en raison d’une fausse idée de l’hygiène », a expliqué M. Van Hoof.

La députée Goedele Liekens (Open Vld) s’est déjà exprimée dans ce sens et la N-VA pourrait déposer sous peu une proposition de loi qui interdirait ce remboursement.

Notre sélection vidéo