Abonnez-vous pour 1€

Romelu Lukaku, 10 ans de passion et de critiques chez les Diables rouges: l’attaquant n’a pas encore été totalement adopté par le public belge!

photo news
photo news

Dire que la Belgique découvrait Romelu Lukaku il y a dix ans jour pour jour serait erroné. Au moment d’être appelé par Dick Advocaat pour une joute amicale face à la Croatie, le natif d’Anvers est meilleur buteur du championnat sous la tunique anderlechtoise. Début mars, il a déjà fait trembler douze fois les filets, lui qui terminera à quatorze roses. « Certains pensaient qu’il n’avait que la taille et le physique, il a vite démontré qu’il était plus complet. Gérer un rythme de trois matches parfois par semaine à seize ans, en parallèle d’un cursus en foot études, c’est tout sauf évident. Mais il était nourri de l’envie de progresser et de marquer », se souvient Ariël Jacobs, qui l’a lancé chez les Mauves. Par contre, en enfilant pour la première fois le maillot national, il entre dans une nouvelle dimension. Le montant de la cage défendue par Vedran Runje (ex-Standard) l’empêche même d’inscrire son premier but dès ses grands débuts.

►► Steve Colpaert et Georges Leekens se souviennent de Romelu Lukaku à ses débuts: «Je me doutais qu’il irait loin»

►► Ariël Jacobs, l’ancien entraîneur d’Anderlecht, l’assure: «Le travail du volet technique a été délaissé»

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo