Abonnez-vous à -50%

La Turquie affirme qu’un migrant a été tué par des tirs grecs à sa frontière, la Grèce dément «catégoriquement»

La Turquie affirme qu’un migrant a été tué par des tirs grecs à sa frontière, la Grèce dément «catégoriquement»
AFP

Selon le gouvernorat d’Edirne (nord-ouest de la Turquie), six migrants ont été blessés par « des tirs à balles réelles ». L’un des blessés, un homme dont ni l’identité, ni la nationalité n’ont été précisées, est mort de ses blessures à la poitrine, a déclaré le gouvernorat dans un communiqué.

La Grèce « dément catégoriquement »

Athènes a « démenti catégoriquement » mercredi avoir tiré contre des migrants à la frontière gréco-turque après que les autorités turques ont affirmé qu’un migrant avait été tué par des tirs des forces grecques en tentant de franchir la frontière entre la Turquie et la Grèce.

« La Turquie fabrique des fausses nouvelles (…) encore une a été fabriquée aujourd’hui : des prétendus blessés par des tirs grecs. Je le démens catégoriquement », a indiqué le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas, lors de son point de presse hebdomadaire. Selon le gouvernorat d’Edirne (nord-ouest de la Turquie), six migrants ont été blessés par « des tirs à balles réelles ». L’un d’eux est mort des suites de ses blessures.

Notre sélection vidéo