Cinq femmes et sept hommes pour juger Kathrin Hilpert et son fils, accusés de l’assassinat de Joseph Lenaerts à Eupen

Patrick Thevissen le conseil de Kathrin Hilpert et Denis Barth avocat de Christian Karkuth.
Patrick Thevissen le conseil de Kathrin Hilpert et Denis Barth avocat de Christian Karkuth. - Belga

Kathrin Hilpert et son fils, deux ressortissants allemands, sont accusés d’avoir tué, à coups de hache, le quinquagénaire dont l’accusée était la compagne. La dépouille du camionneur avait été découverte, dans un état de décomposition avancé, plusieurs semaines après les faits. L’autopsie avait permis de déterminer que Joseph Lenaerts avait été frappé à coups de hache au niveau de la tête et du haut du corps.

Après près de trois heures de procédure technique et spécifique à la constitution d’un jury populaire, sept hommes et cinq femmes ont été désignés pour juger les deux accusés, qui avaient été extraits de leur cellule afin d’assister à l’audience.

Six suppléants, trois femmes et trois hommes, ont également été tirés au sort en vue de pouvoir poursuivre le procès même en cas d’absence de l’un ou l’autre juré effectif.

Le procès au fond débutera le 16 mars prochain par la lecture de l’acte d’accusation par Frédéric Renier qui représente le ministère public. La présidence de la cour est assurée par Philippe Gorlée.

Il s’agit du premier procès d’assises qui se tient à Eupen.

Notre sélection vidéo