Abonnez-vous pour 1€

«Nous allons vers une forme de pornographie alimentaire»

«Nous allons vers une forme de pornographie alimentaire»

Depuis des années, l’organisation internationale créée en 1989 milite pour dépasser la Politique agricole commune (PAC) et définir une Politique alimentaire commune, qui remette au centre des préoccupations la nourriture que nous mangeons tous les jours et intègre la prévalence d’un système de production sur un autre.

«On produit suffisamment pour douze milliards de personnes alors que nous ne sommes que sept milliards. Un tiers de cette production est tout simplement jeté à la poubelle alors que 850 millions de citoyens souffrent de malnutrition», s’indigne M. Petrini.

«La nourriture a perdu sa valeur; elle est juste du merchandising aujourd’hui. Or, la nourriture c’est aussi celui qui travaille, son histoire, sa spiritualité... Quel futur peut avoir la nourriture sans le paysan ? Les chefs sont devenus les maîtres à penser avec les shows télévisés, mais où sont les producteurs ? Nous allons vers une forme de pornographie alimentaire, mais c’est de l’amour que nous voulons», s’est entêté Carlo Petrini, applaudi par les activistes de son mouvement.

Changer le système actuel de production alimentaire mondial et la consommation des individus pourrait être l’une des solutions pour combattre le changement climatique, souligne encore le mouvement fondé initialement pour contrer la disparition des traditions alimentaires locales et l’expansion de la culture fast-food.

Notre sélection vidéo