Abonnez-vous à -50%

Coronavirus en Belgique: 185 nouveaux cas, le bilan s’élève à 1243

Coronavirus en Belgique: 185 nouveaux cas, le bilan s’élève à 1243
Photonews

Ce chiffre ne porte que sur les cas analysés, il ne reflète dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées.

Les autorités sanitaires ont dénombré 185 nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus, ont annoncé mardi le Centre de crise et le SPF Santé publique. Au Sur les 185 nouvelles contaminations détectées, 106 étaient en Flandre, 38 à Bruxelles et 33 en Wallonie. Pour huit cas, « les informations sur l’origine ne sont pas connues », a précisé Emmanuel André, porte-parole interfédéral du Covid-19.

Le nombre d’hospitalisations a continué d’augmenter, avec 361 personnes hospitalisées mardi, soit une hausse de 109 par rapport aux 24 heures précédentes, a signalé M. André. 79 des patients hospitalisés se trouvent en soins intensifs (+26) et 61 nécessitent une assistance respiratoire.

Une bonne nouvelle dans l’obscurité : 14 personnes infectées ont pu quitter l’hôpital.

Les dix personnes décédées appartenaient en grande majorité à des catégories d’âge plus élevées.

Près de 16.000 tests ont été effectués en laboratoire depuis le début de l’épidémie.

Emmanuel André a également insisté sur le fait qu’une grande proportion des personnes contaminées ont entre 40 et 50 ans et sont donc « actifs professionnellement et socialement ». Les personnes plus âgées (à partir de 65 ans) restent toutefois les plus à risque.

Emmanuel André a également tenu à revenir sur la question de l’Ibuprofen, un médicament anti-inflammatoire qui fait l’objet de rumeurs selon lesquelles il accélérerait le virus. « Ce médicament a des effets secondaires mais ils ne sont pas amplifiés par le coronavirus. (…) Nous ne disposons pas d’informations scientifiques qui montreraient une contre-indication » à la prise d’Ibuprofen, a-t-il expliqué. Il est toutefois recommandé d’éviter toute auto-médication et de consulter son médecin généraliste en cas de fièvre.

Le centre de crise a une nouvelle fois appelé la population à respecter les consignes qui ont été émises dans le but de ralentir la propagation du Covid-19. Benoit Ramacker, porte-parole du centre de crise, a rappelé que les marchés pouvaient se tenir « à condition qu’il y ait un espace suffisant entre les personnes. Si cela n’est pas possible, les autorités locales doivent les interdire ».

Notre sélection vidéo