Namur: l’abri de nuit de Basse-Enhaive, et ses 65 lits, est déjà prêt pour accueillir les sans-abris

Si c’était nécessaire, le hall pourrait accueillir encore plus de personnes.
Si c’était nécessaire, le hall pourrait accueillir encore plus de personnes. - D.R.

« Après la décision, l’action. » C’est avec ces mots que Philippe Noël, président du CPAS de Namur, félicite les équipes de la Ville de Namur pour le déménagement des deux abris de nuit pour sans-abri.

Les deux infrastructures existantes à Namur ne conviennent plus dans le contexte actuel de la pandémie du Covid-19. La commune a donc décidé de les réinstaller dans un seul lieu : le hall sportif de Basse-Enhaive, à Jambes.

Le hall sportif de Basse-Enhaive.
Le hall sportif de Basse-Enhaive. - D.R.

Annoncée ce mercredi, la décision a déjà été mise en œuvre ce jeudi soir. Le hall sportif est prêt à accueillir les sans-abris. « Cet épisode aura généré beaucoup de travail et d’engagement mais il en restera les traces indélébiles de votre générosité et votre solidarité », a ajouté Philippe Noël sur Facebook, à l’adresse des agents communaux mobilisés.

Début du nouvel abri de nuit ce jeudi soir

Le nouvel abri de nuit débute son activité ce jeudi soir. « Les deux autres sont fermés depuis ce jeudi matin. On a tout déménagé depuis 9h et on a terminé vers 18h. Une vingtaine de personnes étaient sur le pont », détaille Philippe Noël. « On a pu compter sur des ouvriers de la cohésion sociale, des piscines communales, du personnel de l’enseignement… C’était vraiment une relation interservice géniale. »

L’endroit a été transformé en dortoir.
L’endroit a été transformé en dortoir. - D.R.

Ce jeudi soir, 65 lits ont été installés, ce qui dépasse légèrement la capacité combinée des deux abris de nuits remplacés (63 lits). « On pourrait augmenter la capacité, le hall n’est pas complet », précise Philippe Noël. « Mais ça ne correspondrait pas aux besoins. Si on prend ces dernières nuits, on tourne entre 50 et 55 demandes. »

Namur aura en tout cas vite réagi. « L’épidémie se répand vite. Et autant le faire tant que nous n’avons pas trop d’équipes contaminées par le coronavirus. »

Enfin, et c’est une belle chose à souligner, l’accueil du quartier au nouvel abri de nuit serait très positif. « On n’a pas eu une critique mais que des encouragements », se réjouit Philippe Noël.

Notre sélection vidéo