Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus en France: premières gardes à vue pour non-respect des mesures de confinement et «mise en danger de la vie d’autrui»

Coronavirus en France: premières gardes à vue pour non-respect des mesures de confinement et «mise en danger de la vie d’autrui»
Isopix

On le savait : certaines personnes ont du mal à prendre au sérieux les mesures d’urgences ordonnées par nos gouvernements. En France, les premiers abus n’auront pas tardé à se manifester, comme si l’ennui avait déjà gagné les foyers à seulement deux jours et demi de confinement.

Apparemment, les habitants de Seine-Saint-Denis ont bien du mal à digérer les nouvelles règles de circulation. Afin de montrer l’exemple, la réaction des autorités ne s’est pas fait attendre : les fautifs ont été placés en garde à vue pour un motif bien particulier, la « mise en danger de la vie d’autrui ». Un délit grave qui pourrait valoir aux prévenus pas moins de 15.000 euros d’amende ainsi qu’un an de prison.

AFP

Outre ces débordements, le Sénat a voté jeudi soir un amendement du gouvernement au projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de coronavirus qui permet aux policiers municipaux et aux agents de la ville de Paris de constater les infractions aux restrictions de déplacements.

Un total de 4.095 amendes a été dressées mercredi pour non-respect des règles du confinement à travers toute la France.

Notre sélection vidéo