Coronavirus: le cri du cœur d’un pharmacien mouscronnois face aux irresponsables, «c’est beaucoup trop dangereux en ce moment!»

Pierre-Henri Mullie dénonce le comportement de certains.
Pierre-Henri Mullie dénonce le comportement de certains. - FB

Comme son père à Herseaux, Pierre-Henri Mullie est pharmacien, mais dans le Brabant Wallon. Est-ce par mimétisme qu’il a suivi la trajectoire de son papa, ou par vocation ? Toujours est-il que le jeune homme de 29 ans prend son métier à cœur. Dans l’officine où il travaille, le Mouscronnois n’a pu que constater, impuissant, l’inconscience de certains de ces concitoyens. Jeudi, il déplorait une fois son travail terminé, le comportement de quelques clients. Ce soir-là, Pierre-Henri est rentré dans sa voiture, son sas de décompression après une journée de boulot qu’il juge « ahurissante. » Dans l’habitacle de son véhicule, le Mouscronnois s’est exprimé, il en avait gros sur le cœur. « Je reviens de ma journée à la pharmacie et je voudrais pousser un gros coup de gueule. On fréquente un milieu potentiellement dangereux », entame Pierre-Henri.

« Beaucoup trop de personnes en mouvement »

Pas en première ligne comme peut l’être le personnel soignant en hôpital, le pharmacien court aussi des risques, surtout si le confinement n’est pas respecté par tout le monde, à Mouscron comme dans le Brabant Wallon. « Il y a encore beaucoup trop de personnes en mouvement pour l’instant », estime Pierre-Henri. « Quand on dit “restez chez vous”, c’est vraiment “restez chez vous  ”! Ne prenez aucun risque. »

Pour ceux qui ne peuvent pas voir la vidéo, cliquez ici

Le Mouscronnois parle en connaissance de cause. Dans sa pharmacie, il a vu défiler des cas interpellant, visiblement dénués du sens des responsabilités. « Il y a des gens qui viennent chez nous pour chercher une tisane amincissante, une crème de jour, des gouttes pour les yeux », poursuit l’intéressé. « Ce sont des médicaments qui ne sont pas vitaux. Ces gens prennent le risque de venir à la pharmacie pour ça ! On a servi tout à l’heure (jeudi) une personne en détresse respiratoire, atteinte du coronavirus et qui est rentrée dans le bâtiment. Quand on vous dit de rester chez vous, il faut le faire jusqu’au bout. » Un cri du cœur insistant, mais si Pierre-Henri a décidé d’interpeller les internautes, c’est parce qu’il pense aux pharmaciens, aux médecins et infirmiers mais aussi aux caissiers et, de manière générale, à toutes les personnes qui ne travaillent pas à domicile en ce moment. « Que les gens prennent conscience qu’ils doivent rester chez eux. C’est beaucoup trop dangereux en ce moment, il faut une quarantaine. Et quand on dit “faire du sport”, c’est vraiment faire du sport. Ce n’est pas flâner dans un parc. Je suis déboussolé mais je voudrais faire passer ce message. Rester à la maison, c’est super important. Il y a encore beaucoup trop de gens qui circulent pour l’instant. Rendez-vous à la pharmacie pour des médicaments vitaux. » Les besoins secondaires attendront, à chacun de saisir l’importance de cette déclaration…

A. P.

Notre sélection vidéo