Elio Di Rupo réagit à la crise économique qui risque d’être longue: «Nous ne pourrons pas compenser toutes les pertes financières»

Elio Di Rupo réagit à la crise économique qui risque d’être longue: «Nous ne pourrons pas compenser toutes les pertes financières»
Photo News

350 millions investis dans un plan d’aide économique urgente. C’était de l’argent prévu pour financer le plan de transition. Cette crise va d’ores et déjà mettre à mal les efforts économiques envisagés cette législature ?

Dans tous les cas, c’est toute l’économie qui est mise à mal. Dans l’état actuel, nous n’allons pas réussir à prendre les mesures que nous voulions prendre, à les rendre opérationnelles et finançables. Il faudra attendre la fin de la crise pour cela. On a donc décidé d’en prendre une partie pour financer nos mesures d’aides et on a prévu une réserve de 100 millions qui servira avant tout à promouvoir l’économie circulaire, l’économie de proximité et le plan de transition. Elle sera alimentée lors du contrôle budgétaire d’avril ou mai.

La crise économique risque d’être longue. Vous pourrez organiser ce soutien sur le long terme ?

On a pris des mesures comme l’indemnité forfaitaire de 5.000 € (aux entreprises touchées par les fermetures obligatoires, NDLR). Pour l’obtenir, il suffira de présenter les deux derniers extraits de TVA. Ce sera une aide directe non taxable. Pour les PME qui ont besoin de moyens financiers, nos outils économiques (SRIW, Sogepa, Sowalfin…) examineront les dossiers et verront s’ils peuvent accorder des prêts ou des garanties d’emprunt. On fera le maximum et 350 millions, c’est un effort considérable, mais si certains pensent que nous pourrons compenser toutes leurs pertes financières, je ne pense pas que ce sera possible.

Les conseils d’Elio Di Rupo dans ce contexte économique compliqué.

Voici son interview complète ICI.

Notre sélection vidéo