Les six hôpitaux namurois lancent un appel aux dons commun!

Les présidents des c.a. des hôpitaux namurois en janvier, lors de la présentation du RHN.
Les présidents des c.a. des hôpitaux namurois en janvier, lors de la présentation du RHN. - D.R.

Les hôpitaux craignent de manquer de matériel. Les six établissements de la province de Namur (les CHR d’Auvelais et Namur, Saint-Luc à Bouge, Sainte-Elisabeth à Salzinnes, Dinant et Mont-Godinne) lancent donc un appel aux dons commun, pour pouvoir acquérir des équipements de protection du personnel et du matériel supplémentaire d’assistance respiratoire à destination des patients.

« Dans le cadre de la crise sanitaire que nous rencontrons actuellement, nos équipes œuvrent quotidiennement à endiguer la pandémie et nous nous efforçons d’offrir les meilleurs soins à nos patients et à donner à chaque membre de notre personnel la possibilité d’exercer sa mission dans les conditions les plus sûres et les plus appropriées », explique le CHU UCL Namur (qui regroupe Sainte-Elisabeth, Dinant et Mont-Godinne), sur Facebook.

==> Par facilité, les dons sont centralisés via une plateforme de la Fondation Roi Baudouin, à cette adresse.

Il est possible aussi de faire un virement bancaire au compte BE10 0000 0000 0404 de la Fondation Roi Baudouin avec la mention :

– Pour le CHU UCL Namur et son réseau :

L83225.001 : RHN – Réseau hospitalier namurois – CHU UCL Namur ou la communication structurée : ***128/3225/00170***

– Pour les CHR d’Auvelais et Namur :

L83225.002 : RHN – Réseau hospitalier namurois – CHR Sambre et Meuse ou la communication structurée : ***128/3225/00271***

-Pour la Clinique Saint-Luc Bouge :

L83225.003 : RHN – Réseau hospitalier namurois – Clinique Saint-Luc Bouge ou la communication structurée : ***128/3225/00372***

Si vous préférez simplement soutenir tous les hôpitaux namurois :

L83225.000 : RHN – Réseau hospitalier namurois ou la communication structurée : ***128/3225/00069***

« Ces dons sont déductibles dès 40 € (attestation fiscale envoyée par la Fondation Roi Baudouin en février 2021 pour l’exercice 2020) », prévient le CHU UCL Namur.

Les dons aideront les six hôpitaux de toute façon

« Au départ, les trois hôpitaux UCL avaient prévu de lancer cette campagne. Puis ils ont proposé qu’on l’étende aux six hôpitaux. Ça s’est décidé en très peu de temps », explique Paul d’Otreppe, directeur général de Saint-Luc Bouge. Et s’ils sont passés par la Fondation Roi Baudouin, « c’est pour la déduction fiscale. La Fondation est très bien organisée et pour nous, c’était compliqué de s’occuper de tout. »

Paul d’Otreppe.
Paul d’Otreppe. - C.H.

Selon Paul d’Otreppe, donner à un hôpital en particulier ou à tous ne changera pas grand-chose. « Chaque hôpital est prévenu des besoins des autres. On s’entraide tous. Au final, les dons seront donc redistribués. Tout est totalement intégré. »

La solidarité hospitalière joue déjà et dépasse même les frontières namuroises. « Récemment, on a par exemple appris que l’hôpital Ambroise Paré, à Mons, était en rupture de masques de protection. Nous, les hôpitaux namurois, étions en réunion et on a vite trouvé ensemble 600 masques à leur envoyer. Toute aide apportée à un site est susceptible finalement d’aider n’importe quel hôpital. La solidarité fonctionne d’abord par réseau, puis par région puis au niveau belge. On sait que le système tiendra tant qu’aucun hôpital ne flanchera. »

Le pré-triage des patients déjà prêt

Pour Paul d’Otreppe, les hôpitaux namurois gardent en tout cas plusieurs coups d’avance sur la pandémie. « La semaine dernière, nous avons tous installé des tentes de triage des patients devant nos urgences. Elles ne sont pas encore utilisées mais on a déjà fait installer, ce samedi maintenant, des tentes de pré-triage avec les médecins généralistes près de nos hôpitaux. Si le gouverneur donne le « go », nous serons prêts. »

Notre sélection vidéo