Coronavirus: à Mouscron, de nombreux accès à la frontière seront bloqués dès ce lundi!

Il faut une raison valable pour passer la frontière.
Il faut une raison valable pour passer la frontière. - DR

Non, les frontières entre la France et la Belgique ne sont pas « fermées ». C’est peut-être ce que certains Hurlus auront conclu à la vue d’une présence policière accrue, ces derniers jours, et plus encore depuis dimanche matin, et le lancement d’un nouveau dispositif aux «points de passage frontière» de la Ville.

Simplement, à Mouscron comme dans les autres zones frontalières du pays, riverains et autorités ont constaté que la tentation de se rendre dans le pays voisin pour y effectuer quelques achats, par exemple, demeurait plus importante pour certains que le respect des règles de confinement. « Il s’agit d’une directive qui émane du Fédéral, via le Ministre de l’Intérieur, et qui s’adresse à toutes les zones frontalières du pays » explique la commissaire Magali Delannoy.

« Donc, non, nos frontières ne sont pas fermées de manière hermétique, mais, oui, nous avons entendu l’étonnement de la population quant à la présence de nombreux véhicules immatriculés en France devant nos magasins. Or, les consignes sont claires : éviter les déplacements qui ne sont pas nécessaires. Le Fédéral nous demande donc de durcir le ton. »

Concrètement, dès ce dimanche matin, une quinzaine d’agents ont reçu pour mission de détecter et sanctionner les déplacements non-essentiels, tant entrants que sortants de Mouscron, via des patrouilles « volantes ».

Celle-ci se matérialisera par une fermeture «physique» de plusieurs «points de passage frontière» dès ce lundi matin.

Quelles raisons valables?

Notre sélection vidéo