Coronavirus, un lockdown complet en Belgique? «Les mesures prises par le gouvernement ne suffisent pas à contenir le virus!», affirme Marc Wathelet

Les rues de Bruxelles presque désertes vendredi 20 mars 2020.
Les rues de Bruxelles presque désertes vendredi 20 mars 2020. - Reuters

En se référant à la situation de crise dans d’autres pays, comme la Chine et la Corée du Sud, Maggie De Block a annoncé que le coronavirus serait présent en Belgique pour encore au moins huit semaines.

« Quand un virus se répand dans un pays, il reste généralement quelques semaines. Nous nous dirigeons maintenant vers le pic de l’épidémie, après quoi la courbe descendra. Je pense que cette situation va durer encore au moins huit semaines ». Plus tôt dans la semaine, le virologue Marc Van Ranst avait estimé que la crise durerait au total dix semaines, si l’on se base sur le cas de la mégapole chinoise de Wuhan, où l’épidémie est née. Le pic y est désormais dépassé.

Les propos de la ministre de la Santé, qui ont été mal compris dans un premier temps, beaucoup pensant qu’elle faisait référence à l’allongement de la période de confinement, ont été plus tard tempérés par le vice-Premier ministre David Clarinval (MR) qui a affirmé que toute annonce sur une éventuelle prolongation du confinement était prématurée : « Nous avons des scientifiques qui nous conseillent, puis le Conseil national de sécurité prend les décisions ».

Pas d’amélioration sans lockdown complet ?

Marc Wathelet, docteur en Sciences et spécialiste des coronavirus, est de son côté moins optimiste et est convaincu que si un lockdown complet n’est pas décidé par le gouvernement, nous seront amenés à vivre enfermés pendant plus longtemps. « Il faut prendre des mesures strictes. La fraction de la population toujours active est encore trop importante », prévient-il.

« Les mesures prises par le gouvernement ne suffisent pas à contenir le virus ! », affirme-t-il.

► Notre dossier spécial dans nos éditions digitales.