Coronavirus: voici les bons gestes à adopter lorsque vous faites vos courses et les réponses aux questions que vous vous posez!

Coronavirus: voici les bons gestes à adopter lorsque vous faites vos courses et les réponses aux questions que vous vous posez!
Belga image

Le coronavirus a chamboulé notre quotidien. C’est une réalité avec laquelle nous sommes aujourd’hui obligés de vivre, qu’on le veuille ou non. Le confinement nous force à organiser nos journées autrement. Nous faisons désormais attention à nos moindres faits et gestes. Une simple activité comme faire ses courses est devenu un véritable calvaire. Filtrage à l’entrée des magasins et, surtout, peur du virus, cela engendre une multitude d’interrogations.

Nous tentons au travers de cet article de répondre aux questions qui reviennent le plus souvent.

La base

Le premier conseil est le plus répété et le plus évident. Pensez à bien vous laver les mains et à éternuer dans votre coude. C’est simple mais efficace.

Une personne à la fois

Avant même l’annonce du confinement par le gouvernement, les différents supermarchés du pays avaient décidé de renforcer les règles en magasin. Des mesures qui étaient durcies par les décisions du Conseil national de sécurité. L’accès aux grandes surfaces se voyait régulé, avec un accès limité à un nombre précis de clients (1 personne par 10m² et une présence de 30 minutes maximum).

Cette notion de « 1 personne » mérite d’ailleurs d’être rappelée. Car contrairement aux sorties en famille, vous devez bien faire vos courses seul(e) et ce, même si la personne qui vous accompagne vit sous le même toit. Celle-ci sera refoulée à l’entrée du magasin. La règle est donc simple : une personne par foyer/famille est autorisée !

Les masques et les gants

Doit-on en porter pour faire ses courses ? À l’heure où les services hospitaliers manquent cruellement de masques de protection, une majorité des avis tend vers le non. Eric Tricot, cadre de santé hygiéniste à l’hôpital du Mans en France, donne d’ailleurs son avis sur la question dans les colonnes du Parisien.

« Nous n’avons pas de masques à profusion. Il n’y a pas de raison d’en porter pour sortir en tant que civil lambda. Il faut le réserver aux gens véritablement symptomatiques. Les gants n’ont pas fait la preuve de leur efficacité pour prévenir la transmission de microbes. Au contraire. On touche tout et n’importe quoi avec, il va très vite se contaminer et aller recontaminer l’environnement. Il vaut mieux faire ses courses à main nue et privilégier le lavage fréquent ou la désinfection », déclare-t-il au média français.

Les emballages

Toujours selon Eric Tricot, il est conseillé « d’entreposer vos paquets par terre sans les toucher pendant trois ou quatre heures au sol en rentrant chez vous », de vous laver correctement les mains et enfin seulement de « procéder au rangement dans les placards ». Sur les surfaces ineptes, le coronavirus Covid-19 peut en effet survivre quelques heures.

Pour les produits avec un suremballage, comme les yaourts par exemple, retirez celui-ci, jetez-le et lavez-vous les mains. Ranger ensuite vos produits.

Les fruits et légumes

Présentés en vrac, les fruits et légumes sont souvent touchés par de nombreuses personnes. Le conseil de bien les laver ne change donc pas. Pas besoin de les « désinfecter » puisque la transmission du virus se fait par voie respiratoire ou par les muqueuses, pas par voie digestive directe.

Si vous voulez tout de même prendre vos précautions, enlever la peau de votre fruit ou cuire votre légume suffira à régler le problème des bactéries.

Les écrans tactiles et bornes de paiement

Que ce soit dans un supermarché ou une banque, les écrans tactiles des balances ou autres bornes de paiement apparaissent comme des nids à bactéries. Si l’on a tendance à vouloir porter un gant pour se protéger en les manipulant, il s’agit d’une fausse bonne idée. « La technique est contre productive car le risque de s’auto-contaminer les mains est fort au moment où on retire les gants », explique au Parisien Anne Casetta, médecin responsable de l’unité d’hygiène de l’hôpital Cochin à Paris et spécialiste des infections nosocomiales.

Il n’est pas non plus conseillé d’y passer une lingette. « C’est aussi déconseillé car ces écrans ont des surfaces bien trop chargées en salissures diverses, de la sueur, du sébum, des poils ou encore des squames qui inhibent fortement l’efficacité du produit désinfectant de ces lingettes. On se sent alors protégé alors qu’on ne l’est pas », poursuit la médecin.

Finalement, la seule et unique solution reste d’utiliser normalement ces écrans tactiles et bornes tout en se lavant les mains directement après avec du gel hydroaloolique.

Les pièces et billets

On le précise directement : le risque d’être contaminé par de l’argent liquide est infime. C’est l’OMS qui le dit. « Il faudrait cracher sur un billet ou le lécher pour contaminer quelqu’un », précise d’ailleurs un médecin-infectiologue au Parisien.

Il suffit de ne pas porter ses doigts au visage et d’effectuer un bon lavage des mains après en avoir manipulés. Pour éviter tout risque, même le plus infime, le paiement sans contact s’impose comme la meilleure solution.

Les poignées des frigos

Une étude américaine a démontré que le coronavirus pouvait survivre jusqu’à trois jours sur une surface plastique ou métallique. Cependant, le risque de l’attraper en touchant les poignées des frigos réfrigérées dans les supermarchés est faible même si « c’est très bien de désinfecter souvent ce qui peut être touché, poignées de porte, clés, rampes, interrupteurs, mais cela ne dispense évidemment pas de veiller à l’hygiène de ses mains ».

Et attention à la fausse bonne idée de se servir de son manteau ou pull comme d’un gant. « Ce n’est pas recommandé pour éviter de multiplier les matières. »

Les caddies et paniers

Les enseignes ont pris la décision de ne plus rendre les paniers à provisions disponibles. Désormais, c’est un caddie qui est attribué à chaque client entrant dans les magasins.