Instagram s’adapte au confinement lié au coronavirus: l’application présente de nouvelles fonctionnalités!

Instagram s’adapte au confinement lié au coronavirus: l’application présente de nouvelles fonctionnalités!
AFP

Alors que plus de 2,6 milliards de personnes sont appelées à rester chez elles dans le monde, l’appli spécialiste des photos de voyage et de mode est désormais utilisée pour montrer sa vie chez soi, souvent en pyjama, et pour suivre des influenceurs, artistes ou amis dans des vidéos en direct (« live »). Cette fonction a ainsi explosé la semaine dernière.

« Le volume de live a plus que doublé en Italie, sur Facebook et sur Instagram, depuis le début du confinement. Et nous assistons à des pics similaires dans d’autres parties du monde », a raconté Adam Mosseri, le patron d’Instagram, lors d’une conférence de presse en visioconférence depuis son garage réaménagé en bureau.

Pour faire face, le réseau se concentre sur l’information – mettre en avant les contenus des autorités de santé – et les échanges entre les personnes, pour « combattre la solitude ».

Les utilisateurs qui tapent des mots-clefs liés au Covid-19 dans la barre de recherche verront ainsi apparaître des messages pédagogiques et des liens vers des informations de l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres institutions locales.

La plateforme veut encourager la distanciation sociale, considérée comme clef dans la lutte contre le nouveau coronavirus par les autorités, ainsi que les dons aux ONG, avec un « sticker » (étiquette virtuelle) pour signaler les organisations légitimes ayant des besoins financiers.

Elle propose aussi désormais un mode baptisé « co-watching », où plusieurs personnes (jusqu’à 6) peuvent passer des appels vidéo tout en regardant ensemble des contenus sur le même écran.

Mais la mise en place des ajustements et nouvelles fonctionnalités ne se fait pas sans heurts. Le nouveau sticker « Stay Home » (rester à la maison) a dû être retiré en urgence 36 heures après avoir été lancé, par exemple : « Il était tellement utilisé qu’il a failli faire plonger Instagram. On a dû le reconcevoir dimanche et on le repropose depuis hier », relate Adam Mosseri.

L’interdiction de toutes les publicités pour les masques ou gels hydroalcooliques, annoncée il y a quelques semaines, se révèe aussi complexe : elle n’est appliquée vraiment que depuis hier.

« La situation est assez folle », admet le patron en parlant de ses milliers de collègues qui doivent ajuster le fonctionnement de la plateforme en temps record, depuis leur domicile.

Notre sélection vidéo