Les facteurs du Centre s’attendent à un tsunami de colis

Les facteurs prennent leurs précautions.
Les facteurs prennent leurs précautions. - M.W.

C’est en apercevant notre factrice au coin de la rue que nous est venue l’idée de l’interviewer sur son bien-être au travail en cette période de crise sanitaire. Les courageuses petites mains de Bpost font partie des nombreux corps de métier à prendre chaque jour leur service pour que la vie puisse poursuivre son cours. « L’ambiance entre les équipes est parfois un peu tendue », nous confie une factrice de l’entité de Manage. « Certains ne craignent pas le virus, d’autres sont stressés. En ce qui me concerne, je continue de travailler tout en prenant mes précautions. Je prends mes distances et j’utilise des gants, du gel hydroalcoolique et un masque si je dois rentrer chez les gens ».

Toutefois, les facteurs ne sont plus autorisés à pénétrer dans le domicile des citoyens, « alors qu’avant nous pouvions rentrer cinq minutes pour un recommandé. » Même chose pour les colis. Ceux-ci devront désormais être délivrés devant la porte des clients et leur bonne réception sera exceptionnellement signée par le facteur lui-même en la présence de l’acheteur. Et après une semaine de confinement, la factrice s’attend à en signer beaucoup plus : « Nous ne constatons pas encore d’arrivages importants de colis, mais ça va venir, c’est certain ! Selon moi, les colis devraient arriver en masse à partir de mercredi. Les courriers en revanche devraient diminuer puisque tout est fermé. »

Les facteurs adoptent des horaires décalés

Notre sélection vidéo