Coronavirus: attention à ces quatre symptômes bénins, ne les ignorez pas!

Vidéo
Coronavirus: attention à ces quatre symptômes bénins, ne les ignorez pas!
AFP

Le nouveau coronavirus a fait au moins 18.259 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 19H00 GMT. Nous connaissons toutes et tous les symptômes liés à la maladie, à savoir des maux de gorge, de la toux, de la fièvre, ainsi que des difficultés respiratoires.

Cependant, et comme le rapporte The Sun, d’autres signes bénins peuvent être liés à une probable infection par le Covid-19. Les chercheurs de plusieurs études en dénombrent quatre :

Maux de ventre

Certains patients atteints du coronavirus ont signalé des maux de ventre. Selon une étude publiée dans The American Journal of Gastroenterology, les personnes positives pourraient souffrir de problèmes digestifs, comme une diarrhée. En effet, sur une population de 204 malades, 48,5 % d’entre eux sont arrivés à l’hôpital avec des problèmes au niveau de l’estomac.

Perte de goût et d’odorat

The British Association of Otorhinolaryngology met également en garde contre la perte de goût et d’odorat. Pour les experts, les personnes qui constatent une perte de ces sens devraient immédiatement s’isoler. Ils expliquent en effet que les points d’entrée du Covid-19 se trouvent au niveau du nez, de la bouche, mais également des yeux.

La perte de goût et d’odorat pourrait ainsi être une conséquence du virus qui détruit les cellules du nez et de la gorge.

Infection oculaire

Dans le même sens, les chercheurs de la précédente étude expliquent qu’une infection oculaire, telle que la conjonctivite, peut également être un signe d’une probable contamination au coronavirus.

Fatigue

Quelle soit mentale – et donc appelée « brouillard cérébral » par les spécialistes – ou physique, la fatigue n’est également pas à négliger lorsque l’on parle du nouveau virus provenant de Chine. Si elle n’est pas répertoriée comme un symptôme du coronavirus, les experts appellent à considérer la fatigue mentale comme un indicateur étant donné que certaines personnes se sentaient tout simplement épuisées avant d’avoir été testées positives au virus.

En effet, selon un rapport publié dans The Journal of the American Medical Association, près de 44 % de patients hospitalisés présentaient un état de fatigue ou d’épuisement à leur arrivée en milieu hospitalier.