Abonnez-vous pour 1€

La terrible inquiétude dans nos maisons de repos: masques, dépistages des soignants... «la situation est explosive!»

La terrible inquiétude dans nos maisons de repos: masques, dépistages des soignants... «la situation est explosive!»
Reuters

« Comme partout, l’épidémie se répand », lance Vincent Frédéricq, le secrétaire-général de Femarbel, la fédération des maisons de repos de Belgique. « Il y a notamment un établissement en région liégeoise où un résident est revenu contaminé d’une hospitalisation. Si l’on veut équiper le personnel de tout le matériel de protection requis pour s’occuper de cette personne désormais confinée, nous avons à peine de quoi tenir deux jours. Dans certains homes, lorsqu’on n’a pas de masques FFP2, qui protègent le personnel soignant d’une contamination, on porte deux masques chirurgicaux. C’est du bricolage ! »

►► Du matériel commandé par nos maisons de repos... a été saisi par d’autres pays : explications

« A Bruxelles et en Wallonie », reprend-il, « on compte 60.000 résidents dans les maisons de repos et 40.000 personnes qui y travaillent. Or, ces membres du personnel rentrent chez eux le soir. Et ils ont des familles et rencontrent d’autres personnes. »

►► Vincent Frédéricq nous explique pourquoi cela ne peut plus durer plus longtemps

Notre sélection vidéo