«Cette épidémie va passer, mais il y aura une autre vague», selon Marc Van Ranst

Belga
Belga

Marc Van Ranst était l’invité de l’émission « De Afspraak », jeudi soir. Il a dressé un tableau guère optimiste mais réaliste de la situation. Selon lui, une fois le pic de l’épidémie passé, il faudra prendre des mesures afin d’éviter autant que possible une nouvelle vague. Il cite le cas des grands festivals d’été comme Tomorrowland ou Rock Werchter qui, dit-il, doivent être annulés.

« Tomorrowland est en juillet. Espérons que les plus gros problèmes de notre pays seront terminés. Mais des gens du monde entier, tous ensemble… Ce n’est même pas improbable, c’est tout simplement impossible ».

Marc Van Ranst estime aussi que nous ne pourrons reprendre une vie tout à fait normale que lorsque le vaccin sera disponible, c’est-à-dire pas avant un an. « Cette épidémie va passer mais il y aura une autre vague. Nous devrions y survivre sans vaccin. Tout le monde sera mieux préparé, pour les tests par exemple. Mais ce que nous vivons en ce moment, nous devrons probablement le vivre encore quelques fois ».

Le virologue s’exprime aussi sur la situation des Etats-Unis, tout simplement catastrophique. Il estime que rien qu’à New York, il manque 60.000 lits d’hôpital. « Si vous regardez la courbe à New York, ça va être un énorme désastre. Beaucoup de gens ne verront même pas l’intérieur de l’hôpital parce qu’ils n’ont pas d’assurance maladie. Les soins de santé seront le thème de la future élection et Trump sera en mauvaise posture ».