Coronavirus: la police veut des règles plus claires sur la pratique des activités extérieures

Daina Le Lardic
Daina Le Lardic

C’est ce qu’ écrivent jeudi De Standaard et Het Nieuwsblad.

Les consignes actuelles permettent l’activité physique à l’extérieur seul ou accompagné d’un ami ou d’une personne vivant sous le même toit et dans un périmètre restreint autour du domicile. «Mais c’est beaucoup trop vague», estime le président de la Commission permanente de la police locale Nicholas Paelinck, selon qui «la police peut difficilement intervenir sur cette base». «Si nous interceptons un cycliste à 50 km de chez lui, nous n’avons rien à lui opposer pour lui signifier que c’est interdit. Et quid des marcheurs? S’ils disent qu’ils n’ont pas pris leur voiture, mais ont marché cinq kilomètres, que pouvons-nous dire »?, s’interroge-t-il.

La police demande donc des règles plus précises. En France, par exemple, où tous les déplacements non essentiels sont interdits, les sorties sont limitées à une heure par jour dans un rayon d’un kilomètre autour du domicile.

«Il faut que ce soit plus clair, pas seulement pour nous mais aussi pour les sportifs», insiste Nicholas Paelinck.

Selon le ministère de l’Intérieur, les règles sont constamment évaluées et ajustées si nécessaire. «Pour l’instant, la règle pour les cyclistes est la suivante : roulez seuls et faites preuve de bon sens».

Notre sélection vidéo