Daniela (34) était infirmière à Monza, dans le nord de l’Italie: atteinte du coronavirus, elle a mis fin à ses jours par peur de le propager…

Daniela (34) était infirmière à Monza, dans le nord de l’Italie: atteinte du coronavirus, elle a mis fin à ses jours par peur de le propager…
Facebook

« La Fédération exprime toute la douleur et la consternation des infirmières à la nouvelle d’une jeune collègue qui n’en pouvait plus. Les 450 000 professionnels présents en Italie sont unis et soutiennent sa famille, ses amis et ses collègues ». C’est ainsi que la Fédération nationale italienne des professions infirmières commence son communiqué après la mort de Daniela Trezzi.

Âgée de 34 ans, Daniela était infirmière à Monza, dans le nord de l’Italie. Ses derniers jours, elle les a passés en ayant un seul et même but : sauver des malades atteints du Covid-19. Constamment en contact de personnes positives à ce nouveau virus, elle a aussi contracté la maladie. « La goutte d’eau qui a fait déborder le vase », expliquent ses collègues, puisque Daniela a mis fin à ses jours, par peur de propager à son tour le coronavirus.

« Elle s’appelait Daniela Trezzi et avait 34 ans. Affectée à l’unité de soins intensifs de San Gerardo à Monza, l’un des principaux fronts italiens de la pandémie, elle a décidé de s’ôter la vie. Ce que Daniela a vécu dans la dernière période, même si toutes les causes du geste ne sont pas encore connues, y a contribué autant que la goutte d’eau qui fait déborder le vase. C’est ce qu’affirment des collègues qui étaient proches d’elle lorsque, en quarantaine avec des symptômes, elle était très stressée de peur d’avoir infecté d’autres personnes », continue le communiqué de la FNOPI annonçant son décès.

L’Italie compte désormais 57.521 cas positifs. Mercredi, 3.491 nouvelles infections ont été enregistrées, soit moins que les quatre jours précédents : 3.612 mardi, 3.780 lundi, 3.957 dimanche et 4.821 samedi.

Podcast : notre spécialiste Pierre Nizet décrypte les chiffres du jour :