Coronavirus: «Le sexe n’est pas une bonne idée pour le moment, des relations sexuelles sans salive c’est assez difficile»

Coronavirus: «Le sexe n’est pas une bonne idée pour le moment, des relations sexuelles sans salive c’est assez difficile»
123RF

Le message est clair et répété depuis le début de l’épidémie : « Restez chez vous ! ». S’il est recommandé de ne pas sortir et d’éviter autant que possible les contacts avec d’autres personnes, cela n’est pas une bonne nouvelle pour les célibataires qui doivent mettre entre parenthèses leur envie de nouvelles rencontres. Mais en cette période de confinement, une minorité d’entre eux recherche encore des rendez-vous et un peu d’intimité.

Si de nombreuses personnes respectent les restrictions, ce n’est pas le cas de tout le monde. « Apparemment, des gens ne suivent pas les conseils et on constate qu’un petit nombre de personnes arrive encore dans les hôpitaux avec de nouvelles MST », déclare sur Radio 1 Boris Cruyssaert, porte-parole de Sensoa, le centre Flamand d’expertise sur la santé sexuelle. « C’est inquiétant. »

Pour lui, « le sexe n’est pas une bonne idée pour le moment. C’est logique. Le sexe signifie toujours la proximité et les chances de transmission sont très élevées. Il n’existe pas des techniques qui rendent le risque plus faible. La salive est le principal vecteur et des relations sexuelles sans salive, c’est assez difficile. Les chances de transmission sont importantes. Par conséquent, toute forme de sexe n’est pas recommandée », martèle-t-il.

Heureusement, Sensoa remarque « que des sites de rencontres comme Tinder et Grindr font attention au coronavirus et appellent leurs utilisateurs à la prudence. En ces temps, il est clair que vous devez vous éloigner les uns des autres. Se rencontrer dans la vraie vie n’est pas option, cela peut se faire par ordinateur ou par smartphone. Heureusement, nous remarquons que beaucoup de célibataires se donnent rendez-vous pour après le confinement », ajoute-t-il.