Un Carolo agent de sécurité témoigne: «Les vigiles aussi doivent faire face aux insultes, les gens peuvent être agressifs»

Des files de parfois 50 mètres
!
Des files de parfois 50 mètres ! - D.R.

On le répète sans cesse depuis plus d’une semaine : le confinement est une mesure essentielle dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Cependant, tous et toutes ne sont pas logés à la même enseigne. Certains corps de métiers doivent continuer à fonctionner pour permettre aux citoyens de bénéficier de soins, mais aussi de services et biens de première nécessité. Louis est garde de sécurité depuis maintenant 10 ans. Depuis la mise en application des mesures fédérales, il quitte Charleroi tous les matins pour prendre son service au Lidl de Braine-le-Comte. Là, il doit faire respecter les mesures de distanciation sociale. Une tâche ardue.

>> « Nous travaillons près de 12 heures par jour et ne devons laisser entrer qu’un maximum de 30 personnes dans le magasin », explique Louis.

>> Si depuis 2 jours, les clients commencent à se montrer plus disciplinés, ce ne fut pas le cas au départ.

Notre sélection vidéo