Abonnez-vous pour 1€

Le confinement prolongé jusqu’au 19 avril en Belgique, «et il pourra l’être jusqu’au 3 mai»: toutes les annonces de la Première ministre Sophie Wilmès

Vidéos
Le confinement prolongé jusqu’au 19 avril en Belgique, «et il pourra l’être jusqu’au 3 mai»: toutes les annonces de la Première ministre Sophie Wilmès

Les mesures de confinement entrées en vigueur le 18 mars dernier seront valables jusqu’au 19 avril, soit le dimanche de fin des vacances de Pâques, a indiqué la Première ministre Sophie Wilmès vendredi en fin d’après-midi, à l’issue d’un nouveau Conseil national de sécurité. Une garderie devra encore pouvoir être assurée dans les écoles durant les vacances de Pâques (6-17 avril), et un système de perception immédiate des amendes va être créé sous peu. Pour le reste, aucune nouvelle mesure restrictive n’a été annoncée.

Les mesures de confinement étaient initialement valables jusqu’au 5 avril, et ont été prolongées de deux semaines. « Cette décision pourra encore être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai », a précisé la Première ministre lors de la conférence de presse suivant le Conseil national de sécurité de vendredi. Celui-ci rassemblait également les ministres compétents, les ministres-présidents des Régions et Communautés ainsi que les représentants des instances publiques en charge de la crise.

Dans les prochaines semaines, des Conseils nationaux de sécurité seront convoqués régulièrement pour faire le point sur la situation.

Les ministres ont entendu dans l’après-midi les dernières analyses du Risk Management Group, avec des nouvelles plutôt positives. « Les scientifiques nous rapportent que certains indicateurs démontrent un ralentissement de la croissance exponentielle de l’épidémie », a exposé Sophie Wilmès. Les cas continuent d’augmenter, « mais l’accélération est moins forte ». « Néanmoins, tous s’accordent à dire qu’il est beaucoup trop tôt pour affirmer avec certitude que l’épidémie est sous contrôle. (…) Nos efforts ne font que commencer », a-t-elle averti.

La vie quotidienne des Belges ne devrait pas beaucoup changer ces prochaines semaines, si ce n’est que les autorités comptent bien faire le maximum pour faire respecter les mesures entrées en vigueur la semaine dernière. Dans ce but, « nous mettrons en place à court terme un système de perception immédiate des amendes », a indiqué la Première ministre. Ceux qui ne respectent pas les règles seront sanctionnés. « Il est indispensable que tout le monde joue le jeu », a-t-elle martelé, rappelant les grands principes qui sont par ailleurs repris en détail sur le site www.info-coronavirus.be : tous les citoyens sont tenus de rester chez eux, seuls les déplacements nécessaires (travail si aucun télétravail possible, courses, médecin…) ou liés à une situation d’urgence sont autorisés. On peut sortir le temps d’une activité physique mais dans ses environs proches et en restant en mouvement (« l’objectif n’est pas de s’installer dans un parc pendant des heures »), une distance d’1,5m entre personnes est obligatoire, les rassemblements sont interdits…

« Malheureusement quelques citoyens n’ont pas compris la situation », et les « lockdown parties » de jeunes restent un problème, a regretté la libérale. « Je sais que beaucoup de jeunes ne se sentent pas concernés par le coronavirus, (…) mais aujourd’hui on a aussi des jeunes en soins intensifs », a-t-elle tenu à rappeler.

Le message semble être : ce n’est certainement pas le moment de relâcher l’effort. « En termes d’hospitalisations en soins intensifs, nous n’avons pas encore vu le bout du tunnel », a appuyé la Première ministre.

Côté écoles, une garderie des enfants continuera d’être assurée durant les vacances scolaires de Pâques, ou « une autre forme de garderie » sous certaines conditions si ce n’est pas possible. Dans ce cas, « les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer à être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants. Et les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement ».

Revivez le direct de cette journée :

– Sophie Wilmès : « L’objectif des mesures est d’éviter la saturation des hôpitaux. C’est pour cela qui nous avons pris ces mesures ces dernières semaines. L’accélération de la propagation est moins forte, mais elle continue, et elle va continuer. En termes d’hospitalisations en soins intensifs, nous n’avons pas encore vu le bout du tunnel. »

– Sophie Wilmès : « En ce qui concerne les festivals en été, il est aussi trop tôt pour en parler »

– Sophie Wilmès : « Pour les écoles après le 19 avril, il est encore trop tôt pour en parler. Nous avons pris des décisions pour ces 2 prochaines semaines, qui pourront être prolongées de 2 semaines. »

– Sophie Wilmès : « Mieux nous respectons les consignes, plus vite cette crise sera terminée. Les gens sont suffisamment responsables pour respecter ces règles. »

– Sophie Wilmès : « Continuez à prendre soin de vous. Si vous allez dehors, n’y restez pas. Prenez l’air puis rentrez chez vous »

– Sophie Wilmès : « Pour les écoles, la règle reste la même pendant les vacances de Pâques également. Il faut prévoir une possibilité de garderie, qui doit être mise en place. Si ce n’est pas possible, une autre forme de garderie peut être organisée : les enfants qui étaient gardés ensemble doivent rester ensemble pendant les vacances de Paques. Les enfants ne pourront pas être mélangés. Et devront être gardés de préférence par les mêmes personnes, avec qui ils ont eu des contacts récemment, que lors de la période avant les vacances »

– Sophie Wilmès : « Des contrôles ont déjà eu lieu et vont continuer. Des entreprises qui ne respectent pas les règles seront fermées. »

– Sophie Wilmès : « Le télé-travail est obligatoire pour tout le monde sauf pour les fonctions qui sont essentielles. Les personnes pour qui le télé-travail n’est pas possible doivent respecter la distanciation sociale. »

– Sophie Wilmès, en parlant des « lockdown parties » : « Beaucoup de jeunes ne se sentent pas concernés. On se sent invincible quand on est jeune. Parmi les jeunes qui faisaient la fête dans les cafés il y a quinze jours, il y en a qui sont aujourd’hui aux soins intensifs. »

– Sophie Wilmès : « Tout le monde doit rester à la maison, seuls les déplacements essentiels sont autorisés (dont le travail pour ceux qui ne peuvent faire du télé-travail). Pour l’activité en plein air, il est autorisé de faire de l’exercice hors de chez soi. Mais l’objectif est de ne pas s’installer dans les parcs en plein air, on ne peut pas rester immobile dehors. Et encore moins aller à la mer ou faire un tour dans les Ardennes. Ceux qui ne respectent pas ces règles seront sanctionnés. Un système de perception immédiate sera mis en place. Nous ne sommes plus dans la phase de prévention. »

– Sophie Wilmès : « Les mesures prises sont prolongées jusqu’au 19 avril. Et cette décision pourra être renouvelée de deux semaines jusqu’au 3 mai. »

– Sophie Wilmès : « Certains indicateurs montrent un ralentissement de la croissance exponentielle de l’épidémie. Mais ce n’est pas fini. On ne doit pas ralentir nos efforts. »

– Sophie Wilmès : « Je tiens également à remercier toutes les personnes qui continuent à faire fonctionner ce pays. Merci à tous. »

– Sophie Wilmès : « Je remercie le personnel soignant et je veux les rassurer sur un point. Votre protection sera assurée, même si tout le monde ne peut pas encore travailler dans les meilleures conditions, nous faisons tout pour que cela soit résolu le plus vite possible. »

– Sophie Wilmès : « Nous aimons tous notre liberté. Je sais que nous demandons un sacrifice, mais c’est pour le bien de la société. »

– Sophie Wilmès : « Je voudrais dire merci à tous les Belges pour avoir respecté les mesures mises en place. »

– Sophie Wilmès a une pensée pour les familles touchées par ces drames.

– Sophie Wilmès rappelle le bilan du jour concernant l’épidémie en Belgique, communiqué plus tôt.

– Sophie Wilmès : « Le conseil national de sécurité vient de se terminer. »

– Sophie Wilmès débute sa conférence de presse.

– Rudi Vervoort, Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale : « On a constaté que la majorité des concitoyens respectent les règles. Mais maintenant on passe en mode sanctions immédiates, des sanctions administratives. Ceux qui ne suivent pas les règles doivent être sanctionnés. »

– Elio Di Rupo, Ministre-Président wallon : « La situation des écoles ne change pas. Si ce n’est pas possible, il y aura une organisation par quartier »

– Pierre-Yves Jeholet, Ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles : « Tout va être fait pour que les enfants puissent bénéficier d’une garderie pendant les vacances de Pâques »

– Selon la RTBF, cela a été tendu entre plusieurs partis durant ce Conseil national de sécurité. Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem voulait des mesures plus strictes contre notamment les « Lockdown parties », avec des visites domiciliaires, alors que d’autres partis estimaient que cela ne servirait à rien et que cela pousserait certains à vouloir braver les interdictions.

– Pour rappel, les mesures de confinement étaient initialement prévues jusqu’au 5 avril, mais elles vont aujourd’hui être prolongées jusqu’au 19 avril. Deux semaines supplémentaires donc. Si l’on ne devrait pas avoir de mesures supplémentaires, des clarifications aux mesures actuelles vont être apportées, et leur application pourrait être plus stricte. Cela sera précisé durant la conférence de presse de la Première ministre Sophie Wilmès, qui devrait avoir lieu dans les prochaines minutes.

– Les mesures actuelles sont confirmées, selon la RTBF. Le prolongement est prolongé jusqu’au 19 avril 2020. D’autres détails doivent encore être précisés.

– Il est 17h45, et plusieurs ministres, dont Maggie De Block, viennent de sortir de la réunion du Conseil national de sécurité. La conférence de presse devrait avoir lieu dans les prochaines minutes.

– Pour le prolongement du confinement en Belgique, deux dates sont évoquées chez nous : celle du 19 avril et celle du 3 mai. Nos informations ici.

– Le vice-Premier et ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) a indiqué vendredi après-midi à son arrivée à un Conseil national de sécurité très attendu que les données montrent qu’une « énorme majorité » des citoyens « respecte très bien les mesures » édictées lors d’un Conseil précédent. Les données télécom fournies par les opérateurs permettent entre autres d’observer que « le social distancing est bien respecté », a précisé Alexander De Croo. Il ne semble d’ailleurs pas être en faveur d’une multiplication des mesures restrictives, dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. « Nous voyons que l’énorme majorité des gens respecte très bien les mesures (…) Je préfère me baser là dessus que d’aller toujours dans une surenchère », conclut le vice-Premier ministre.

– Chez nos voisins français, le Premier ministre Edouard Philippe vient d’annoncer la prolongation du confinement jusqu’au 15 avril, au moins !

– Sur le plan des sanctions, vis-à-vis des citoyens qui ne respectent pas les précautions comme le fameux maintien d’1,5m de distance entre personnes, Rudi Vervoort, Elio Di Rupo et Pierre-Yves Jeholet semblent être sur la même longueur d’onde : il faut tout faire pour imposer le respect des règles. « Il faut être dur à l’intention des personnes qui ne les respectent pas », a lâché Pierre-Yves Jeholet, tandis que Rudi Vervoort plaide pour « faire respecter au maximum, quitte à ce qu’il y ait des sanctions administratives lourdes ».

– Il est 16h14, le conseil national de sécurité est toujours en cours.

– Pour Elio Di Rupo, « il y a des propositions pour aller plus loin. Une chose est certaine, c’est que nous allons devoir poursuivre, cela ne fait pas l’ombre d’un doute ».

– La prolongation du confinement est pratiquement actée. Reste à savoir la date qui sera annoncée. Pour rappel, la date initiale de fin était prévue au 5 avril.

– Les différents acteurs discutent d’un possible renforcement des mesures. Tous les partis du pays ne sont cependant pas d’accord avec cette proposition. Le conseil national de sécurité doit trancher à ce sujet.

– Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a poussé un coup de gueule devant les micros de nos confrères de RTL. « Il y a encore des irresponsables qui ne respectent pas les mesures de confinement qui sont décidées aujourd’hui (…) Je suis ahurie de voir le comportement de certaines personnes. Ce sont des comportements qui sont irresponsables aujourd’hui et ça, il faudra des sanctions complémentaires ». Il explique également que le confinement devrait être prolongé.

– L’Afsca met en garde contre les compléments alimentaires et les thés contre le Covid-19. Certaines entreprises ou personnes profitent du contexte lié à la pandémie de coronavirus pour vendre des thés ou des compléments alimentaires trompeurs et illégaux.

– Dans le même temps, la cellule de crise de la Fédération belge de football a pris la décision de définitivement mettre fin à toutes les compétitions du football de jeunes et du football amateur, qui avaient été mises à l’arrêt à la mi-mars.

– Les festivals d’été sont également menacés. Une décision pourrait tomber à ce sujet aujourd’hui.

– Le Conseil national de sécurité doit aussi se prononcer sur une demande faite aux policiers pour dresser des pv verbaux plus sévères.

– Les premières informations que l’on reçoit parlent d’une prolongation du confinement au-delà du 5 avril.

– La réunion du Conseil national de sécurité a débuté.

– La proposition de loi qui accorde au gouvernement les pouvoirs spéciaux pour faire face à la pandémie de covid-19 a passé vendredi matin le cap du Sénat.

– Au cours des dernières 24 heures, 1049 nouveaux cas au Covid-19 ont été confirmés en Belgique, ainsi que 69 décès. Au total, 7.284 contaminations ont été confirmées en Belgique depuis le début de la crise. 289 morts sont à déplorer.