Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus en Belgique: 1049 nouveaux cas détectés ce vendredi, 69 décès au cours des dernières 24h

Coronavirus en Belgique: 1049 nouveaux cas détectés ce vendredi, 69 décès au cours des dernières 24h
AFP

Le coronavirus a fait 69 décès en Belgique au cours des dernières 24h, ont annoncé vendredi le Centre de crise et le SPF Santé publique lors de leur bilan quotidien. 490 personnes supplémentaires ont été hospitalisées depuis jeudi, pour un total de 3.042, dont 690 sont aux soins intensifs (+85).

Depuis jeudi, 1.049 patients ont été testés positifs au Covid-19, dont 772 en Flandre, 137 à Bruxelles et 131 en Wallonie (pour 9 personnes, l’origine n’est pas connue). Au total, 7.284 contaminations ont été confirmées en Belgique depuis le début de la crise. Cette donnée ne porte que sur les cas analysés en laboratoire, elle ne reflète dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées dans le pays.

Sur les 690 personnes qui se trouvent en soins intensifs, 498 nécessitent une assistance respiratoire, soit une augmentation de 78 cas depuis la veille.

Au total, le virus a fait 289 morts en Belgique depuis le début de l’épidémie. Jeudi, 183 personnes ont pu sortir de l’hôpital.

Tant le nombre de nouveaux cas confirmés que le nombre de nouvelles hospitalisations et de patients admis aux soins intensifs au cours des précédentes 24h sont en baisse depuis la veille.

Les décès sont néanmoins en hausse, avec 69 personnes décédées en 24h.

Le virologue Emmanuel André a ajouté après la conférence de presse sur Twitter que 40.718 tests avaient été réalisés depuis le début de l’épidémie, dont 2.802 pour sur la journée de jeudi.

Les autorités sanitaires ont par ailleurs évoqué le cas d’un chat contaminé au Covid-19 après que son maître l’a contracté, comme l’a mis en évidence la faculté de médecine vétérinaire de Liège. L’animal présentait des symptômes comme de la diarrhée et des difficultés à respirer.

Il s’agit d’un cas de transmission de l’homme vers l’animal et non de l’animal vers l’homme. C’est un «cas isolé» qui s’est produit après un «contact rapproché» entre le chat et son maître. «Il n’y a aucune raison de penser que les animaux sont des vecteurs de l’épidémie», a indiqué le virologue Emmanuel André sur base d’informations de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Les experts proposent néanmoins d’adopter une série de précautions pour les personnes infectées qui ont un animal de compagnie.

Emmanuel André a également évoqué la durée de survie du virus sur les surfaces: «il peut survivre de quelques heures à quelques jours en fonction du type de surface et de la température. Comme nous ne pouvons pas agir sur ces éléments extérieurs, la façon de se protéger est toujours l’hygiène: se laver les mains et nettoyer les surfaces, notamment publiques (poignées de portes, etc.).»