Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: les trafiquants de drogue ne chôment pas, tablant sur une douane moins vigilante

Prétexte
Prétexte - 123RF

Plus d’une tonne de cocaïne a encore été découverte ce mois-ci en Belgique. Et à l’étranger, 1,4 tonne a été saisie alors qu’elle était destinée à notre pays. « Nous avons constaté une quantité sans précédent de cocaïne et d’héroïne sur les derniers vols passager qui arrivaient encore au Brussels Airport », explique M. Vanderwaeren. « La criminalité organisée entrevoit des opportunités en ces temps de crise. Nous n’avions encore jamais découvert une telle quantité de drogue dans les bagages des passagers. Les trafiquants tablent clairement sur une baisse du nombre de contrôles. »

L’équipe drogue dans le port d’Anvers a momentanément été renforcée. « Car en Amérique du Sud, ces jeunes ont encore assez de moyens et d’argent pour poursuivre leurs activités », poursuit le responsable des Douanes.

L’épidémie, elle, n’a pas encore fait trop de ravages dans les effectifs, avec 10 % des agents sur le flanc pour suspicion de Covid-19. « Nous avons dû confiner presqu’une équipe entière », ajoute Kristian Vanderwaeren. « On peut faire face à 10 % de défections et tenir quelques mois. Mais si ça évolue vers 20 ou 30 %, il y aura des failles évidemment. »

Notre sélection vidéo