Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: un patient de 25 ans raconte l’horreur de la maladie et la gravité de ses symptômes, «ma maman a dit qu’il avait l’air mort»

Calum Wishart
Calum Wishart - Facebook

Calum a 25 ans et a récemment été admis à l’hôpital d’Edinbourg après avoir contracté, il y a onze jours, le nouveau coronavirus. En parfaite santé, le jeune homme a cependant lutté pour la vie face au Covid-19. Aujourd’hui, il veut mettre en garde la population et inciter les gens à rester chez eux. « La toux est si agressive qu’elle provoque une douleur intense sur toute la poitrine et peut provoquer des vomissements et de la diarrhée. Aujourd’hui, je ne peux toujours pas respirer pendant plus d’une seconde », raconte-t-il au Daily Record.

« C’était la pire nuit de sa vie »

Tout a commencé le jeudi 19 mars dernier lorsque Calum a dû se placer en quarantaine après avoir montré des signes de fièvre. « C’était pendant la nuit et elle était légère. Je n’y ai pas vraiment pensé avant le lendemain matin. C’est à ce moment-là que ma température a commencé à augmenter. Le samedi, je vomissais, toussais et commençais à souffrir de diarrhée. Ma température avait commencé à affecter tout mon corps : certaines parties étaient bouillantes et d’autres parties glaciales. »

Ce n’est que trois jours plus tard qu’il envisage sérieusement l’infection au Covid-19. Une nuit, le jeune homme a du mal à respirer. « Ma mère a dit qu’il avait l’air mort. Elle a dit que c’était la pire nuit de sa vie. Il était à bout de souffle et luttait vraiment. Les ambulanciers sont arrivés à la maison en cinq minutes et l’ont emmené directement à l’hôpital », raconte Rachel, la sœur de Calum.

Quelques heures après son hospitalisation, il apprend qu’il est bien positif au nouveau coronavirus. Une nouvelle qui bouleverse sa famille. « C’est tellement effrayant. De plus, c’est horrible de ne pas pouvoir le voir et de le savoir seul là-dedans », confie sa soeur.

« Je n’aurais pas pu me tromper davantage »

Aujourd’hui, Calum se remet doucement du coronavirus. Il est toujours au service « Covid-19 ». « La plupart de mes symptômes ont disparu », confie-t-il depuis son lit d’hôpital. « Mais je ne peux toujours pas respirer pendant plus d’une seconde. C’est horrible. Chaque fois que je m’assois ou me lève, j’ai une forte toux. On respire si vite et on essaie désespérément de reprendre notre souffle que l’on finit par paniquer et aggraver notre situation », explique Calum.

Il conclut en mettant en garde les Britanniques. « Je veux que tout le monde prenne le coronavirus au sérieux et en comprenne la gravité. Quand tout a commencé, je me souviens avoir pensé ‘oh deux semaines de congé avec un peu de grippe’… Je n’aurais pas pu me tromper davantage. Les gens ont besoin de rester chez eux, ne prenez pas le risque de vivre ce que j’ai vécu. »

A écouter: tous nos podcasts sur le coronavirus

Nos podcasts du jour :

Le décès d’une jeune fille de 12 ans et l’analyse des chiffres du jour (Pierre Nizet)

Le témoignage de Jean-Denis Lejeune : "On ne le sent pas arriver... et d'un coup, on se retrouve à terre!" (Françoise De Halleux)

La liste de tous nos podcasts sur le coronavirus :

Notre sélection vidéo