Abonnez-vous pour 1€

Maggie De Block sous le feu des critiques en pleine crise du coronavirus: «Démission? Je bosse jour et nuit!»

Maggie De Block sous le feu des critiques en pleine crise du coronavirus: «Démission? Je bosse jour et nuit!»

Cela vous fait quoi d’entendre que l’on demande votre démission ?

Comme je l’ai déjà dit, je travaille jour et nuit pour gérer cette crise sanitaire, dans l’intérêt de tous. Je n’ai pas le temps de jouer les Caliméro. Je veux protéger au mieux nos citoyens, surtout les plus vulnérables, et nos prestataires de soins qui font un travail remarquable.

Au vu des derniers chiffres, est-on en train de réussir notre pari d’aplatir la courbe des hospitalisations ?

Grâce à nos efforts, la force de l’épidémie commence à diminuer. C’est un signe encourageant mais, dans les jours qui viennent, il faudra maintenir des efforts importants.

Et pourtant les statistiques, cela ne pèse pas lourd face à la mort d’une jeune fille de 12 ans… C’est inquiétant de voir que peuvent aussi mourir ceux que le virus ne devrait normalement pas tuer ?

Je pense énormément à sa famille et à ses proches. Nous avons tous été bouleversés. Les enfants restent une population à très faible risque de complications sévères, mais le Covid-19 concerne tout le monde. Chaque tranche d’âge peut être vecteur de transmission du virus dans son entourage. Sont hospitalisées, aussi aux soins intensifs, des personnes jeunes. Je ne le répéterai donc jamais assez : il est fondamental de continuer à respecter les mesures. Nous savons que ce n’est pas facile tous les jours, mais tenez bon !

Quand le pic sera atteint, va-t-on faire évoluer les mesures dans les hôpitaux? Si oui, comment?

Combien de lits de soins intensifs avons-nous à notre disposition?

«Pas le temps de jouer à Caliméro»: retrouvez l’interview complète de Maggie De Block

Notre sélection vidéo