Abonnez-vous pour 1€

La fin progressive du confinement en Belgique? Pas pour tout de suite, «il est important de maintenir les mesures dans les semaines qui viennent»

Vidéo
Emmanuel André
Emmanuel André - Belga image

La Belgique a, contrairement à d’autres pays, rapidement pris des mesures pour endiguer la propagation du coronavirus. Les différents ministres l’ont d’ailleurs rappelé la semaine dernière lorsqu’il a été décidé de prolonger le confinement au moins jusqu’au 19 avril. Des efforts de tous les citoyens qui semblent, pour l’heure, avoir leurs effets puisque l’on constate, ces derniers jours, des données encourageantes concernant le Covid-19 chez nous.

Au vu de ces données « encourageantes » et l’estimation du pic de l’épidémie prévu la semaine prochaine en Belgique, beaucoup se demandaient s’il serait possible de voir des mesures liées au confinement progressivement levées. Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la crise du Covid-19, a voulu rappeler que ces efforts doivent continuer pour éviter une recrudescence du virus.

S’il souligne que, « depuis quelques jours, nous voyons un impact de toutes les mesures que les citoyens ont pris au niveau des habitudes sociales et familiales », Emmanuel André insiste sur le fait que « la diminution de l’intensité de l’épidémie ne veut pas dire que, aujourd’hui, le nombre de patients dans les hôpitaux, dans les soins intensifs, diminue ». « Au contraire, ce chiffre continue à augmenter puisqu’il y a toujours un certain retard entre les mesures prises au niveau de la communauté et ce qu’il se passe dans les hôpitaux. Donc c’est extrêmement important que, dans les semaines qui viennent, nous maintenions les mesures que nous prenons aujourd’hui pour laisser de la place se libérer dans les hôpitaux. »

Il précise néanmoins qu’il y a une réflexion constance sur la levée du confinement. « À partir de ce moment-là, et déjà aujourd’hui nous réfléchissons de façon très très active à comment nous pourrons lever certaines mesures. C’est évidemment un exercice extrêmement difficile puisqu’à chaque fois que l’on va lever certaines mesures, il y aura un risque résiduel de voir le nombre de cas augmenter de nouveau. Nous devrons faire ça de façon extrêmement attentive et rigoureuse. En aucun cas, nous ne pouvons tout lâcher d’un jour à l’autre car, dans ce cas-là, nous serons dans un rebond de l’épidémie qui serait au moins aussi important que celui que nous connaissons aujourd’hui »

Podcasts, infographies, vidéos,...: découvrez notre offre «multimédias» sur la crise du coronavirus

Nos podcasts du jour :

Le championnat de foot arrêté : les conséquences pour Charleroi, le Standard et Anderlecht, avec Frédéric Larsimont

Pierre Nizet analyse les chiffres de ce jeudi  :

Le Dr Devos analyse le cap des 1000 morts dépassé en Belgique ce jeudi  :

Nos derniers podcasts :

Notre carte : le nombre de cas cumulés détectés par commune

Notre infographie : pouvez-vous bénéficier d’un report de votre crédit hypothécaire ?

Notre série de témoignages #lapremierechose :