Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: Jean-Marie, de La Louvière, craint les critères de tri des patients s’il était infecté, «en tant que handicapé, je vis la peur au ventre»

Jean-Marie Huet, confiné chez lui depuis le 5 mars et néanmoins hyperactif, contrairement aux apparences.
Jean-Marie Huet, confiné chez lui depuis le 5 mars et néanmoins hyperactif, contrairement aux apparences. - M.PW.

Jean-Marie Huet, 54 ans, est atteint de myopathie depuis l’enfance. Sa vie, il l’a construite avec un handicap qui n’a cessé d’évoluer. L’adaptation dont il a fait preuve est remarquable. « Le sujet du tri des patients est hyper touchy. Mais il est indispensable de (re)discuter des critères retenus jusqu’à présent par le Conseil d’Éthique de la société belge de médecine intensive » estime le Louviérois.

Depuis quelques semaines, cet homme intelligent et solide vit avec la peur au ventre. « Si je chope par malheur le coronavirus, je crains très sincèrement d’être victime en premier ligne des critères de priorisation. »

>>> Les critères de tri des patients seraient défavorables à Jean-Marie Huet.

Notre sélection vidéo