Abonnez-vous pour 1€

J-1 avant le conseil national de sécurité: voici pourquoi le confinement est parti pour durer

J-1 avant le conseil national de sécurité: voici pourquoi le confinement est parti pour durer

Nous dirigeons-nous vraiment vers un confinement plus strict  ? Le coup de sonde passé auprès de plusieurs interlocuteurs ne semble pas aller dans cette voie. Certains sont par contre d’avis qu’on pourrait affiner certaines mesures.

C’est le cas du gouverneur de la province du Hainaut, Tommy Leclercq, qui estime qu’il est possible de se limiter à une visite par semaine au supermarché ou tout autre magasin alimentaire. « Nous avons des visioconférences quotidiennes et j’encouragerai cette mesure à l’occasion de la réunion de ce mardi », indique-t-il. Selon lui, il ne faut pas priver les gens de faire leurs courses. Mais cela pourrait se faire de manière plus rationnelle. « Un déplacement hebdomadaire par ménage serait de bon ton », confie-t-il.

Si la tendance est donc plutôt à la conservation des mesures actuelles, affinées au besoin, un prolongement du confinement, pour deux semaines au moins, semble quant à lui quasiment acquis. Deux semaines, c’est la période couverte par les précédentes annonces de la Première ministre Sophie Wilmès. Elle avait d’ailleurs affirmé, le 27 mars, que la décision de prolonger de 15 jours pourrait être renouvelée jusqu’au 3 mai. Pas de surprise donc.

► Qu’en sera-t-il après cette nouvelle échéance ? Voici nos informations.

► Il y a toujours trop d’hospitalisés : voici les communes et provinces les plus touchées.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo