Abonnez-vous pour 1€

Confinement et coronavirus en Belgique: le confinement prolongé jusqu’au 3 mai, voici toutes les annonces de Sophie Wilmès (vidéos)

Vidéo

La Première ministre Sophie Wilmès (MR) a annoncé mercredi, à l’issue d’une nouvelle réunion du Conseil national de sécurité (CNS), la prolongation des mesures actuelles de confinement jusqu’au 3 mai inclus afin de lutter contre la pandémie de Covid-19. Vu la prolongation du confinement, il n’y aura pas de réouverture des écoles ce lundi, et donc pas d’examens dans l’enseignement primaire et secondaire.

Afin de rendre ce confinement plus soutenable, les autorités ont néanmoins décidé de permettre la réouverture des jardineries ainsi que des magasins de bricolage. Ceux-ci devront toutefois veiller au respect par leurs clients des distances de sécurité déjà appliquées dans les magasins alimentaires.

De plus, pour lutter contre la détresse psychologique générée par l’isolement, les résidents vivant en maisons de repos ou dans des centres pour personnes handicapées pourront à nouveau recevoir des visites d’un proche.

Cette personne désignée, qui devra toujours être la même, devra toutefois n’avoir exprimé aucun symptôme du coronavirus durant les 15 jours précédents cette visite. Ce droit de visite sera aussi valable pour toute personne isolée ne pouvant se déplacer.

Le travail pourra reprendre sur les chantiers, pour autant que les distances de sécurité puissent être respectées. Il en sera de même dans les parcs à conteneurs.

« Ces mesures ne sont pas un assouplissement des consignes de base », a toutefois averti Mme Wilmès lors d’une conférence de presse. « Nous ne sommes pas encore arrivés au stade d’un déconfinement. Les règles (de confinement) doivent toujours être complètement respectées », a-t-elle insisté.

Les forces de l’ordre continueront ainsi à verbaliser toute personne refusant de s’y soumettre. « Nous vous demandons de respecter les consignes des forces de l’ordre. Elles sont là pour vous protéger ».

Mme Wilmès s’est gardée mercredi de s’avancer sur la fin des mesures de confinement pour éviter toute « fausse promesse ».

« Aujourd’hui, personne ne peut dire quand nous pourrons reprendre le cours normal de notre vie. Le chemin est long. Nous devons faire preuve de persévérance », a-t-elle plaidé.

Une nouvelle réunion du Conseil national de sécurité est déjà prévue la semaine prochaine. Celle-ci portera sur l’organisation prochaine du déconfinement. Celui-ci devrait normalement débuter à l’entame du mois de mai, mais de manière progressive, sur base du constat des scientifiques, ainsi qu’en fonction du bon respect des mesures actuelles par la population, a indiqué la cheffe du gouvernement.

Quant au retour des enfants sur leurs bancs d’école, la reprise des mouvements de jeunesse, la réouverture des cafés et restaurants, ou encore la reprise des activités en entreprises, l’incertitude reste toujours de mise. Les analyses et concertations vont se poursuivre dans les jours et semaines à venir entre acteurs et experts à cet égard.

Les modalités sanitaires actuellement imposées dans les entreprises resteront en vigueur jusqu’à la définition de nouveaux protocoles. « Le télétravail sera toujours privilégié un certain temps encore… », a averti Mme Wilmès.

Celle-ci a toutefois déjà annoncé mercredi la suspension de tous les événements de masse, comme les grands festivals, jusqu’au 31 août.

Selon Mme Wilmès, le port du masque en tissu par la population fera partie de la stratégie de déconfinement. Celui-ci ne sera toutefois pas imposé, mais « conseillé », notamment pour toutes les situations de la vie où les distances de sécurité peuvent difficilement être respectées (transports en commun, commerces…).

A cet égard, la Première ministre a dit mercredi espérer pouvoir s’appuyer sur « une ou plusieurs productions nationales » pour confectionner ces masques en masse. Le port de cette protection faciale ne pourra toutefois nullement remplacer le respect des distances de sécurité ou les consignes d’hygiène (lavage des mains), a insisté Mme Wilmès.

Après l’appel de l’Union européenne à une plus grande concertation entre Etats membres sur les mesures de déconfinement, la Première ministre a dit vouloir échanger avec ses partenaires européens, mais son gouvernement continuera à prendre ses décisions de manière autonome, et au moment jugé le plus approprié, a-t-elle averti.

« Comparaison n’est pas toujours raison », s’est défendue Mme Wilmès.

« Nous travaillerons étape par étape pour éviter que la maladie ne revienne. Nous ne sommes pas encore arrivés au bout du chemin. Mais nous y arriverons », a-t-elle conclu.

En résumé :

– Les mesures de confinement sont prolongées jusqu’au 3 mai. Les consignes de base restent inchangées.

– Pour que cette prolongation soit plus soutenable, les pépinières et les magasins de bricolage pourront rouvrir aux mêmes conditions que les magasins d’alimentation.

– Prolongation du confinement et donc pas de réouverture des écoles ce lundi : il n’y aura donc pas d’examens dans l’enseignement primaire et secondaire.

– La visite d’une personne dans les maisons de repos et centres spécialisées sera autorisée, à condition de ne pas être infecté au Covid-19. Cette règle s’appliquera aussi aux personnes isolées qui ne sont pas en mesure de se déplacer

– Les forces de l’ordre continueront de verbaliser les infractions

– Les chantiers peuvent continuer à être mené et à condition de respecter les distances de sécurité

– Aucun événement culturel ou rassemblement de masse, de type festival, ne pourra être organisé avant le 31 août

– Pas de décisions annoncées pour les commerces, les cafés, les voyages, les écoles, les stages ou encore les mouvements de jeunesse.

– Le port du masque ne sera pas rendu obligatoire mais sera conseillé, surtout dans les situations dans lesquelles la distanciation sociale est difficile à appliquer. Cependant, il ne doit pas se substituer aux autres mesures de sécurité.​

– Le gouvernement prépare activement la période de transition pour un retour à la normal. Transition car cela se fera étape par étape pour éviter que l’épidémie ne revienne

– La semaine prochaine, un nouveau conseil national de sécurité sera organisé pendant lequel les mesures de déconfinement seront évaluées. L’objectif est d’organiser ce processus début mai et phase par phase

Retrouvez toutes les infos et réactions dans notre direct :

Notre sélection vidéo